Découverte de trois exoplanètes : une "surestimation des potentialités" pour Michel Viso

Par , publié le
Sciences Illustration. Une exoplanète.
Illustration. Une exoplanète.

Pour le responsable des programmes d’exobiologie au CNES Michel Viso, la découverte annoncées de trois nouvelles exoplanètes doit être considérée avec précaution.

Des chercheurs viennent d'annoncer la découverte de trois exoplanètes tournant autour de l'étoile naine Trappist-1. Et si l'on parle déjà d'au moins une exoplanète potentiellement habitable par l'être humain sur les trois planètes révélées, il conviendrait pourtant de considérer ces découvertes de manière toute relative.

Michel Viso, responsable des programmes d’exobiologie au CNES (Centre national d'études spatiales), a d'abord détaillé auprès de Paris Match le pourquoi de tout l'engouement autour de ces exoplanètes : "Tout d’abord, c’est la première fois que l’on détecte des exoplanètes auprès d’une étoile aussi petite. Deuxièmement, c’est étonnant que cette étoile soit entourée de trois planètes, à cause du faible rayonnement qu’elle émet. Et enfin, la découverte de trois planètes par transit en un seul coup est plutôt rare dans le monde scientifique, d’autant plus que l’une d’entre elles se situerait à la limite de la zone d’habitabilité."

Michel Viso : "beaucoup d'extrapolations" sur les exoplanètes découvertes

Cela étant dit, M. Viso appelle à considérer ces révélations avec précaution : "Dès que l’on parle de zone d’habitabilité, tout le monde s’excite, aussi bien les scientifiques que les gens autour d’eux. Il y a déjà des individus qui rêvent en disant qu’elles sont déjà habitées. Mais de là à affirmer cela, il y a un tout petit pas intellectuel à franchir mais surtout un grand pas technique et physique à accomplir. Il y a donc une surestimation des potentialités démontrées de ces astres. L’espoir de la vie existe mais il est fondé sur quelques faits et beaucoup d’extrapolations."

Le doute d'une vie sur des planètes ne tournant pas comme la Terre

Ce vétérinaire de formation explique ensuite que les prochaines actions des chercheurs sur le sujet pourront les amener à confirmer, ou à infirmer, un peu plus la possibilité d'une vie ailleurs que sur la Terre :

"Les scientifiques vont tenter de savoir si les orbites des planètes sont circulaires ou excentriques (ovale). En outre, ils vont devoir élucider si elles sont déverrouillées gravitationnellement pour découvrir si elles tournent sur elles-mêmes comme le fait la Terre. Dans le cas contraire, où elles montreraient toujours la même face, la vie y serait certainement impossible."

Crédits photos : Nasa

Partager cet article