Prostitution : Un faux site d'escort girl créé pour piéger les clients

Par , publié le
Société Prostitution (photo d'illustration)
Prostitution (photo d'illustration)

Le Mouvement du Nid vient de dévoiler sa dernière campagne de sensibilisation. Pendant six mois, le site Girls of paradise a piégé des centaines de clients de prostituées pour les sensibiliser à l’envers du décor.

Le Mouvement du Nid s’est fait un nom dans la lutte contre la prostitution grâce à ses campagnes-chocs. Sa dernière campagne de sensibilisation parue le 23 septembre ne déroge pas à la règle et est en train de faire le buzz sur le web.

Grâce à un faux site internet baptisé Girls of paradise, l’association a piégé des centaines de clients de sites d’escort girl pour leur montrer l’envers du décor.

Le Mouvement du Nid piège les clients de prostituées

Pendant 6 mois, le mouvement du Nid a donc mis en ligne le site internet Girls of paradise. La plateforme reprenant les codes des sites d’escort girls. Image glamour, description sexy et pratiques sexuelles couvrant tous les goûts.

Le client devait alors faire son choix parmi les profils proposés. Ce dernier devait alors composer un numéro de téléphone pour prendre contact avec sa future « partenaire ». C’est à ce moment précis que le piège se refermait.

Des bénévoles à l’autre bout du fil

Au téléphone, le client ne tombait pas sur une prostituée, mais sur une bénévole de l’association lui racontant le supplice vécue par les véritables escort. Femme handicapée après une tentative de suicide, violence des proxénètes, meurtre... Des situations terribles puisées dans la réalité pour mettre le client devant la réalité des faits.

Lancée au printemps dernier et pendant deux jours, la plateforme de l’association a reçu près de 600 appels et 4 000 messages via son Live Chat proposé sur Girls of paradise. L’association vient de publier une vidéo dans le prolongement de cette campagne de sensibilisation en espérant une prise de conscience chez les clients de ces sites.

La loi d’avril 2016 prévoit des stages de sensibilisation pour les clients de prostitués. Ces derniers doivent encore être validés par un décret d’application.

Crédits photos : aerogondo2/Shutterstock.com

Partager cet article