La Manif pour tous appelle à descendre dans la rue en octobre

Par , publié le
Société Manif pour Tous du 24 mars 2013
Manif pour Tous du 24 mars 2013

Le mouvement d'opposition au mariage pour tous fait à nouveau parler de lui en appelant à manifester le 16 octobre prochain contre la PMA et la GPA.

La Manif pour tous est de retour. Silencieux depuis 2 ans, le mouvement d'opposition au mariage homosexuel ne baisse pourtant pas les bras et appelle ses sympathisants à arpenter à nouveau les rues le 16 octobre prochain.

Objectif : faire face à, selon ses dires, la "succession d'offensives du gouvernement contre la famille" dont font partie la procréation médicalement assistée (PMA) et la gestation pour autrui (GPA).

"Des attaques contre la famille"

Dans un communiqué, Ludovine de La Rochère, à la tête du mouvement, évoque ce que sont ces attaques selon elle : "Famille (remise en cause de la filiation, PMA +sans père+, GPA, multi-parentalité...), éducation (gender, liberté éducative et scolaire...) et politique familiale (congé parental, allocations, quotient familial, prélèvement à la source en vue de l’individualisation de l’impôt...) sont les trois piliers à défendre pour protéger l’enfant, la famille et la société".

"Il faut non seulement mettre un terme à la casse sociétale, mais aussi poser les bases d'une politique de reconstruction de la famille. Le mouvement social qui s'est levé il y a quatre ans entend continuer à peser pour faire respecter l'intérêt supérieur de l'enfant et pour faire gagner la famille", insiste-t-elle.

PMA et GPA en ligne de mire

Au Figaro, Ludovine de la Rochère précise ce que sont selon elle ces attaques, "Au premier rang desquelles la PMA sans père. Il y a aussi la GPA qui avance à petits pas, alors que la France vient à nouveau d'être condamnée par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) pour avoir refusé de retranscrire à l'état civil les actes de naissance d'enfants nés de mères porteuses en Inde. Sans parler du changement d'identité sexuelle sur simple déclaration (...)".

Si date est prise pour contrer ces "attaques contre la famille" (non loin de la primaire à droite, avant laquelle le mouvement espère que les candidats prendront position sur la question), la forme n'est pour autant pas encore définie. Mais Ludovine de la Rochère l'affirme, "Nous allons travailler avec les forces de l'ordre et la préfecture, dont nous suivrons bien évidemment les recommandations. Les abords de la manifestation seront extrêmement sécurisés. Les familles ont toute confiance en l'expérience de la Manif pour tous, et nous ne prendrons aucun risque pour leur sécurité".

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus