Nantes : retranché dans une grue, il demande à "vivre heureux" avec ses enfants

Par , publié le
Faits Divers
Grues

Depuis jeudi matin à Nantes, un père de famille est retranché dans une grue. Il demande la garde de sa fille et également de savoir où se trouve son fils, en affirmant que leur "mère est introuvable".

L'homme, âgé de 50 ans, ne semble pas présenter de menace pour lui-même ou autrui, en affichant ainsi uniquement la requête de retrouver ses enfants, victimes comme lui d'une supposée "justice criminelle". Depuis jeudi à l'aube, ce père de famille est retranché dans l'ancienne grue portuaire Titan jaune localisée sur l'île de Nantes.

20minutes.fr rapporte que d'après le quinquagénaire, ce dernier n'aurait plus revu son fils de 14 ans depuis mai 2015, soit plus d'un an. Ce père de trois enfants serait de même sans nouvelles de sa fille de 5 ans depuis juillet dernier. Des enfants, nous précise-t-on, ayant vu le jour de deux unions différentes.

Un père retranché dans une grue demande à revoir ses enfants

"Je veux savoir où se trouve ma fille, sa mère est introuvable. Je réclame aussi la garde de mon fils au moins un week-end sur deux, comme la justice m’y a autorisé". L'homme, technicien en bâtiment, prétend avoir de quoi tenir "au moins une semaine sur la grue", ayant ainsi notamment en sa possession de la nourriture et des couvertures.

Son comportement ne semble malgré tout pas être celui d'un homme capable d'aller aux extrêmes pour obtenir satisfaction : "Je ne suis pas un fou Je veux seulement vivre heureux avec mes enfants. Je suis solidaire des milliers de papas et enfants qui souffrent de la même situation. Je me battrai jusqu’au bout."

La police n'envisage pas d'intervenir

Un fonctionnaire de police a indiqué qu'en l'état actuel des choses, il n'est pas envisageable pour les forces de l'ordre d'aller récupérer l'homme : "Il ne souhaite pas nous parler pour le moment. Dans la mesure où il ne menace pas de sauter, ne présente pas de trouble à l’ordre public et ne commet pas d’infraction pénale en grimpant là-haut, nous n’allons pas prendre le risque d’aller le chercher."

En fin d'année dernière, ce même père de famille était resté quatre jours durant perché sur une grue à Rennes pour dénoncer la réduction de ses droits de garde. Il aura ensuite été placé en garde à vue avant d'être présenté devant le tribunal pour répondre de ses actes.

Crédits photos : wallyir / morgueFile

Partager cet article

Pour en savoir plus