"Salut le facho..." : le SMS menaçant de Dati à Hortefeux en 2013

Par , publié le
Politique
Rachida Dati en 2012

Mediapart révèle le contenu d'un SMS de Rachida Dati à l'adresse de Brice Hortefeux. Il est désormais dans le dossier d'instruction sur l'éventuel financement libyen de la campagne présidentielle de Sarkozy en 2007.

Accusation, menaces, insultes. Tel est le cocktail détonnant du contenu d'un SMS révélé par Mediapart. Il a été envoyé par Rachida Dati à Brice Hortefeux le 9 septembre dernier. Si l'on savait que ces deux-là ne s'aimaient guère, ce long message vient enfoncer le clou.

"Je ne te lâcherai pas espèce de voyou !"

D'après le site d'information, ce texto se retrouve aujourd'hui dans le dossier d'instruction sur un éventuel financement libyen de la campagne présidentielle 2007 du candidat Sarkozy. Car même si cela n'y fait pas explicitement référence, Rachida Dati menace de "dénoncer l'argent liquide (qu'il a) perçu pour organiser des rdv auprès de Sarko".

Cette menace découle du soupçon qu'elle a au sujet de l'ancien ministre de l'Intérieur. Ce dernier aurait souhaité "faire sauter une pseudo-facilité de passage" à l'aéroport. Si il ne la "lâche pas", elle menace encore de "déposer l'assignation qui date de deux ans dans laquelle tu figures avec d'autres pour atteinte à ma vie privée et écoutes illicites (...) De plus, je vais dénoncer l'argent liquide que tu as perçu pour organiser des rdv auprès de Sarko lorsqu'il était président, des relations tout aussi liquides que tu as eues avec Takieddine, l'emploi fictif de ton ex à la Caisse d'Epargne grâce à Gaubert". [Thierry Gaubert, un proche de Sarkozy, mis en examen dans l'affaire Karachi ], et l'emploi illégal de ta compagne actuelle au Parlement européen".

Et de terminer par un sympathique : "tu me fous la paix ! Je ne te lâcherai pas espèce de voyou !".

Rachida Dati minimise l'affaire

Le média d'investigation a questionné l'ancienne ministre qui affirme : "Des conneries à Hortefeux, j'en ai envoyé". Mais depuis, elle assure que les relations avec Brice Hortefeux "se sont pacifiées".

France Info ajoute qu'à la suite de l'envoi du SMS, le directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy, Michel Gaudin, l'aurait prévenue de "faire gaffe" avec "des messages pareils".

Crédits photos : © Phototélé / Planète / Penelop Morgane Production

Partager cet article

Pour en savoir plus