Réformes des cantines de Paris : Objectif 50% de repas bio pour 2020

Par , publié le | modifié le
France Des produits issus de l'agriculture biologique
Des produits issus de l'agriculture biologique

Les cantines scolaires de Paris vont entamer une grosse réforme pour centraliser leur service au sein d’un même organisme. L’u des objectifs est de proposer 50 % de repas bios dans les assiettes d’ici 2020.

Les enfants des écoles de Paris vont peut-être vraiment préférer manger à la cantine ! Une grosse réforme dans la gestion des cantines des écoles parisiennes va avoir lieu dans les mois à venir avec dans la liste des objectifs principaux, 50 % de repas bio dans les assiettes des élèves parisiens.

Les cantines parisiennes à l’heure du Bio

Jusqu’à maintenant, les cantines des écoles de Paris sont gérées de manière autonome par des caisses des écoles installées dans chacun des 20 arrondissements de la capitale. Des caisses qui vont bientôt être fusionnées en un seul et même établissement public.

Le but de cette centralisation est d’améliorer la qualité des menus et surtout garantir une plus grande équité dans les différents établissements scolaires parisiens. L’un des objectifs est de proposer 50 % de repas bio et durables dans les cantines de Paris d’ici l’année 2020 selon Alexandra Cordebard, adjointe aux affaires scolaires d’Anne Hidalgo citée sur Europe 1. À l’heure actuelle, c’est le jour et la nuit entre les différents établissements ou certains arrivent à servir « 3,5 % d’aliments bio » pendant que d’autres « parviennent à en proposer 75 % ». L’objectif des 50 % de repas bio est envisagé pour 2020.

Réforme en profondeur dans les cantines parisiennes

La promotion du Bio n’est pas le seul objectif de la création de cette caisse unique. Le but est également de regrouper les commandes auprès des fournisseurs afin d’obtenir de meilleurs tarifs et ainsi, proposer de meilleurs produits dans les assiettes.

Pour Alexandra Cordebard, l’objectif est également de « généraliser le paiement en ligne et les factures groupées avec le périscolaire, que tout le monde réclame à juste titre. » Les familles devraient s’y retrouver avec un service de meilleure qualité tout en gardant le même tarif. Les 3300 agents travaillant dans les cantines des écoles de Paris profiteront également de ce regroupement et bénéficieront désormais d’un statut uniformisé. 22 millions de repas sont servis chaque année dans les restaurants scolaires des 663 écoles maternelles et élémentaires, des 46 collèges, des 13 lycées municipaux et des 3 écoles d’Art de la Ville de Paris. La centralisation des services est prévue pour 2018.

Crédits photos : yamix/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus