Vogue promet la fin des mannequins anorexiques

Par , publié le
People Vogue Italie anorexie Karlie Kloss

Vogue a signé un pacte international qui décrète que le magazine n'emploiera plus de mannequin anorexique de moins de 16 ans.

L’anorexie est une maladie pratiquement incontournable des podiums et des magazines de mode. Pire encore, l’image véhiculée par ces magazines complexe les jeunes filles de plus en plus tôt. Les rédacteurs en chef des 19 éditions de Vogue de par le monde ont donc décidé de conclure un pacte en six points pour veiller à la santé de leurs mannequins. Dorénavant, ils refuseront les filles de moins de 16 ans anorexiques. Ils demandent à ce que les directeurs de casting encouragent la nourriture saine. Ils s’adressent également aux couturiers et aux créateurs, en leur demandant de « prendre en compte les répercussions que peut avoir la création de modèles de vêtements aux tailles irréellement petites, ce qui limite le nombre de femmes pouvant les porter et encourage l’emploi de mannequins particulièrement maigres »

Peut-on révolutionner le monde de la mode ?

Certes, ce pacte est une grande première pour Vogue, mais il y a peu de chance qu’une telle initiative soit reprise par d’autres magazines. De plus, le pacte ne s’adresse qu’aux filles de moins de 16 ans, ce qui laisse tout de même de côté la majeure partie des mannequins. Et même si les mannequins ne sont plus anorexiques, il reste la retouche photo, énormément utilisée par tous les prestataires de la mode. On reste assez loin d’une révolution. Surtout que d’autres problèmes peuvent se poser : il y a quelque temps, le magazine avait été vivement critiqué pour avoir montré une fillette en couverture, vêtue d’une robe de soirée et chaussée d’escarpins à talon.

Toutefois, on ne peut pas nier l’effort de Vogue. Il ne reste plus qu’à espérer que le magazine respecte son pacte.

Partager cet article