Pippa Middleton : son compte iCloud piraté, 3.000 photos proposées à la vente

Par , publié le | modifié le
People Pippa Middleton
Pippa Middleton

Le tabloïd "The Sun" révèle que le compte iCloud de Pippa Middleton a été piraté, ayant ainsi été contacté par un hacker demandant un minimum de près de 60.000 euros en échange de 3.000 photos personnelles de la sœur de la duchesse de Cambridge.

Ce hacker se serait-il compromis en contactant The Sun ? Le tabloïd a ainsi révélé vendredi avoir été approché la veille par ce mystérieux individu, lequel demandait un minimum de 50.000 livres sterling (près de 58.000 euros) à la rédaction en échange de 3.000 photos personnelles de Pippa Middleton.

Des clichés que ce hacker a récupérés en piratant le compte iCloud de la jeune femme. Et d'avoir exprimé sa requête au Sun par courriel en souhaitant être payé "en cash" et dans les 48 heures. Pour attester de sa possession, il aurait envoyé au journal plusieurs photos dont l'une la montrant en train d'essayer d'une robe de mariée.

Il demande 58.000 euros contre 3.000 photos de Pippa Middleton

D'autres photos incluent le Prince William et leur enfants, et même le fiancé de Pippa Middleton en tenue d'Adam. La demande de transaction a été refusée par The Sun, qui a alors averti la sœur de la duchesse de Cambridge des faits observés.

Le hacker, qui se fait appeler "Crafty Cockney", aurait fait savoir son intention de ne pas conserver ces clichés trop longtemps. Il avait même apparemment indiqué qu'il rendrait les photos à Pippa Middleton dès lors qu'il aurait été payé.

Refus du "Sun", une enquête en cours

Un porte-parole de Pippa Middleton et de son fiancé a remercié The Sun de les avoir alertés, et d'avoir confirmé que "des avocats ont été informés" de l'affaire et que la police va également y être impliquée. La police britannique a quant à elle signifié une participation d'"enquêteurs spécialisés" dans le dossier. Aux dernières nouvelles, aucune arrestation n'aurait encore été opérée.

Une apparente proche de Pippa Middleton a déclaré à l'hebdomadaire Us Weekly que cette dernière "est soulagée que l'affaire ne soit pas devenue le cauchemar qu'elle aurait pu être. C'est effrayant de voir comme il est facile de pirater ces choses".

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article