France Inter mise en garde par le CSA pour des propos de Nagui

Par , publié le | modifié le
People L'animateur Nagui.
L'animateur Nagui.

"Vulgaires et dégradants", voici comment le CSA a jugé les propos tenus par Nagui à l'antenne de France Inter, lors de l'animation de son émission La bande originale.

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a tranché : le 9 octobre dernier, les propos tenus par Nagui pendant son émission radio La bande originale sont "vulgaires et dégradants". Il avait demandé à son invité si l'attachée de presse qui l'accompagnait était "bonne".

Les propos de Nagui

Rappel du contexte : Nagui est en direct Rennes le jour en question. Il est au téléphone avec son invité Yann Queffélec qui l'informe, ainsi que tous les auditeurs, qu'il ne peut être présent à cause de perturbations subies par son train. L'auteur poursuit, comme le rapporte 20minutes.fr : "J’ai rencontré dans le train quelqu’un de France Inter, une attachée de presse, chargée de porter secours aux invités en détresse. Grâce à elle, je suis sous perfusion depuis tout à l’heure avec du café".

Nagui embraye et se met en quête de savoir si "elle est mignonne ou pas". Yann Queffélec s'enquiert alors de savoir si il est bien à l'antenne. Nagui répond non sans malice : "Non, non, on n’est pas à l’antenne, on s’en fout ! Elle est mignonne ? Elle est bonne ? Allez, allez, vas y !". L'écrivain répond alors : "Elle est très jolie, elle est très douce. Elle sait parler aux trains qui n’arrivent pas".

France Inter mise en garde

Pour le gendarme de l'audiovisuel, "Le terme utilisé par [Nagui] pour parler de l’attachée de presse était extrêmement vulgaire et dégradant et qu’il apparaissait comme totalement inapproprié de ne mentionner cette dernière qu’en tant qu’objet de désir".

Et précise : "Considérant que le service public se doit d’être exemplaire en matière de promotion de l’image et de la place de la femme dans ses programmes, le CSA a mis en garde Radio France contre le renouvellement de manquements aux dispositions des articles précités".

Crédits photos : Gilles Gustine/Phototélé.com

Partager cet article

Pour en savoir plus