Laurent Kérusoré de "Plus belle la vie" souhaiterait quitter Marseille après 13 agressions

Par , publié le
People
Laurent Kérusoré dans "Vivement dimanche prochain"

L'acteur Laurent Kérusoré, qui interprète le personnage de Thomas dans la série "Plus belle la vie" depuis maintenant plus de 10 ans, songe à quitter la cité phocéenne après y avoir notamment été agressé à une dizaine de reprises.

Il est l'un des piliers de la série Plus belle la vie diffusée sur France 3 depuis août 2004. Son personnage de Thomas Marci est ainsi apparu dès la première saison de la fiction, en réussissant à traverser les années pour finalement s'imposer comme un visage rassurant pour de fidèles téléspectateurs à qui il pourrait arriver de sauter quelques épisodes.

Laurent Kérusoré, qui incarne le serveur, a confié au magasine Public qu'il se voit encore poursuivre l'aventure Plus belle la vie pendant encore quelques années, avant de tenter de déployer ailleurs d'autres facettes de son jeu de comédien quelque peu limité avec Thomas : "Ce sont les gens qui m'enferment dans ce personnage ! Les producteurs n'ont pas d'imagination et ne me proposent que des rôles d'homos. Ce n'est pas parce que je suis gay que je ne sais rien jouer d'autre ! Thomas je lui ai donné vie et je ne céderai ma place à personne. Enfin, je me donne encore deux ou trois ans."

"Plus belle la vie" : Kérusoré s'y voit "encore deux ou trois ans"

L'acteur envisage par ailleurs de quitter la cité phocéenne après y avoir été victime d'agressions à de nombreuses reprises : "À Paris, je veux retrouver une vie plus anonyme. La plupart des Marseillais sont avenants, mais c’est aussi une ville dans laquelle je me suis fait agresser treize fois. Surtout au moment de la loi sur le mariage pour tous. J’en ai marre d’être parfois le punching-ball de la c...erie de certains".

"Je suis issu d'un viol"

Élevé dans une famille d'adoption à l'âge de 9 mois, Laurent Kérusoré ne ressent pas pour autant le besoin de se rapprocher de sa mère biologique. Et d'expliquer ses origines qu'il lui a été compliqué d'accepter : "Ah non ! Qu'est-ce que j'en ai à fou... ? A 24 ans, j'ai voulu connaître mon histoire. Et elle est un peu sordide puisque je suis issu d'un viol. Ma mère, prostituée, a été abusée par son demi-frère. Ç’a été dur à encaisser mais ça n'a pas changé ma vie."

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article