Agressions sexuelles présumées : Cliff Richard porte plainte contre la BBC et la police

Par , publié le
People Cliff Richard
Cliff Richard

Le chanteur Cliff Richard a décidé de porter plainte contre la police et la BBC pour lui avoir porté préjudice en rendant publiques certaines informations d'ordre privé. L'artiste avait été accusé d'agressions sexuelles sur un jeune garçon dans les années 80.

Quel que soit le verdict rendu par la justice dans ce genre d'affaires, les accusations d'ordre sexuel laissent toujours des traces. Le chanteur Cliff Richard, aujourd'hui âgé de 75 ans, aura ainsi été accusé d'agressions sexuelles sur un jeune garçon dans les années 80, avant qu'aucune poursuite en justice ne soit finalement opérée en raison d'une enquête trop peu fournie en éléments accablants.

Et l'on a appris dimanche par le Mail on Sunday que l'artiste ne souhaite pas en rester là en affichant ainsi son intention de porter plainte contre la BBC et, possiblement plus surprenant, la police. Il serait question ici d'un "mauvais usage d'information privée" dans les sujets qui annonçaient les poursuites en justice de Cliff Richard.

Cliff Richard poursuit la BBC et la police et réclame un million de livres

Le Daily Mail rapporte que le chanteur accuse les deux parties mentionnées plus haut d'avoir "illégalement comploté" dans le but de pénétrer sa vie privée. Pour le préjudice subi, il demande un million de livres de dommages et intérêts, soit près d'1,2 million d'euros.

Suite à la décision de ne pas lancer de poursuite à son encontre, Cliff Richard avait publié un communiqué dans lequel il critiquait les méthodes employées par les forces de l'ordre. Il y apparaissait également soulagé d'avoir été blanchi des "viles accusations" émises contre lui, en ayant ajouté avoir "toujours clamé [son] innocence".

"Le sentiment d'être pendu à un hameçon"

Il s'était de même livré sur son sentiment de voir la manière dont cette affaire avait été traitée par les médias : "On a donné mon nom en pâture avant même de m'interroger, j'ai eu le sentiment d'être pendu à un hameçon comme un appât vivant".

Il est à noter que la BBC a présenté ses excuses au chanteur pour les désagréments causés, et la police du South Yorkshire en charge du dossier d'avoir de même présenté "ses excuses les plus sincères" au principal concerné pour la manière dont elle avait géré la médiatisation de l'affaire.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus