Nantes : un homme vivait avec le cadavre momifié de son hébergeuse

Par , publié le
Faits Divers
Illustration. Un véhicule de la police.

Mercredi à Nantes, les pompiers ont découvert le corps momifié d'une femme décédée depuis probablement deux mois. Un homme suspecté d'avoir causé sa mort a depuis été mis en examen.

L'alerte aurait été donnée par un voisin situé juste en face du logement, situé au rez-de-chaussée d'un immeuble de Nantes. Après que ce résident a senti une "forte odeur" vraisemblablement émaner de l'appartement en question, les pompiers ont été appelés à intervenir mercredi pour en déterminer l'origine.

Et nos confrères de Ouest-France, qui rapportent l'information, d'indiquer que les soldats du feu ont alors découvert le cadavre d'une femme de 55 ans. Le corps était, nous dit-on, en état de momification. Le décès remonterait à environ deux mois.

Femme découverte momifiée à Nantes : un suspect interpellé

Les autorités n'ont pas tardé à procéder à l'interpellation d'un homme qui était hébergé chez la victime depuis maintenant deux ans. L'individu a expliqué qu'il vivait chez cette personne étant donné qu'il n'avait pas de logement ni de ressources.

Il aura reconnu avoir commis des violences sur son hébergeuse à la fin du mois d'octobre. Sans que l'on sache pour quelle(s) raison(s) ces gestes ont été exécutés, cet homme âgé de 50 ans a déclaré avoir asséné une gifle et un coup de poing à celle qui lui avait offert un toit. Suite à quoi, la quinquagénaire aurait fait un malaise avant de s'éteindre.

Il aurait vécu deux mois avec le cadavre de son hébergeuse

Après le décès de l'hébergeuse, l'homme n'en aurait donc parlé à personne pour continuer à vivre dans le même logement. Il était attendu qu'il soit mis en examen vendredi pour recel de cadavre, non-assistance à personne en danger et violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Son placement en détention provisoire a fait l'objet d'une réquisition par le procureur. Si ce point n'a pas été précisé, il est vraisemblable que le corps de la Nantaise soit autopsié dans les prochains jours, si ce n'est déjà fait, afin de confirmer les causes de la mort.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus