Impôts : Cécile Duflot et Axelle Lemaire répondent à Michael Youn sur Twitter

Par , publié le
People Michael Youn
Michael Youn

Après s'être à demi-mot plaint sur Twitter de payer trop d'impôts à son goût, Michael Youn a reçu de cinglantes réactions sur le réseau, notamment de la part des politiques Axelle Lemaire et Cécile Duflot.

Samedi après-midi, le comédien Michael Youn publie sur Twitter un échange qu'il a eu avec sa fille. Dans celui-ci, l'humoriste semble considérer que l'État lui demande une contribution financière trop importante à ses yeux : "Ma fille m'a demandé: 'C'est quoi les impôts papa?' J'ai mangé la moitié de son pain au lait... elle a compris!"

Un message qu'un certain nombre d'internautes n'ont qu'assez modérément apprécié, et parmi eux, plusieurs politiques. La secrétaire d'État au Numérique Axelle Lemaire s'est voulue laconique tout en prêtant à Michael Youn une mécompréhension du fonctionnement des impôts : "Par contre son Papa..."

Michael Youn ne comprendrait pas les impôts

L'ancienne ministre du Logement Cécile Duflot a quant à elle tenté d'apporter une réponse pédagogique au gazouillis du comédien : "à la mienne j'ai dit que grâce à eux, n'importe quelle petite fille si elle est malade peut être soignée. elle a compris." Ce qui n'a cependant pas empêché Michael Youn de s'en prendre à la députée de Paris sur une récente affaire l'accusant de fraude à l'Urssaf :

"Si j'avais été vache, j'aurais aussi pu dire: ça permet à certains députés de gruger l’Urssaf de 50K€! ;)"

Cécile Duflot taquinée sur l'affaire Urssaf

Ce à quoi Cécile Duflot a rétorqué, sur le ton apparent de la défense : "mais comme vous n'êtes ni vache ni le relais d'une calomnie vous avez compris tout seul que c'était faux. Bravo". La sortie de l'ex-coprésidente du groupe écologiste à l'Assemblée nationale lui a toutefois valu des reproches sur son faible taux de présence dans l'hémicycle et dans les commissions.

Quant à Michael Youn, il n'a pas attendu plus longtemps que quelques heures pour poster, dans la soirée, qu'il n'était finalement pas si dérangé que cela de payer des impôts, au contraire : "En vrai, je suis très fier d'en payer des impôts & de participer à la redistribution des richesses..."

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus