TPMP : Cyril Hanouna aurait menti sur son salaire, il toucherait 4 fois plus

Par , publié le

L’animateur de TPMP, Cyril Hanouna avait lancé une polémique après avoir révélé son salaire. Ce dernier serait toutefois plus important.

À TPMP, Cyril Hanouna fait le show avec sa bande de chroniqueurs, il est également le présentateur de la Nouvelle Star qui vient de commencer sur D8. Le producteur de Touche Pas à Mon Poste est également  la radio notamment sur Europe 1 dans les Pieds dans le Plat. Il y a quelques semaines, il révélait dans une interview accordée au JDD que son salaire était de 25 000 euros par mois. Le présentateur de TPMP avait entraîné une polémique en déclarant qu’à la fin du mois il ne lui restait « pas grand-chose ». Les réseaux sociaux s’étaient emballés et Cyril Hanouna avait répondu sur son compte Twitter en précisant que les propos avaient été « mal interprétés ».

25 000€ uniquement pour TPMP ?

Dans son dernier numéro, Voici revient sur la polémique et précise que le présentateur de TPMP gagne en réalité bien plus. Cyril Hanouna gagnerait 115 000 euros par mois, et non 25 000 euros. Le magazine précise que l’animateur se serait contenté dans l’entretien de donner uniquement son salaire de Touche Pas à Mon Poste qui s’élèverait à 25 000€/mois. Voici précise qu’il gagne par saison près de 60 000 euros pour les primes de la Nouvelle Star. D’après les informations du magazine, il obtiendrait également 25 000€/mois pour sa prestation sur Europe 1 tous les matins.

Près de 1.4 million d’euros par an ?

TPMP lui rapporte également beaucoup d’argent puisque Cyril Hanouna en est le producteur via sa société H2O. Cette dernière facturerait à D8 près de 40 000€ par jour pour l’émission qui est diffusée du lundi au vendredi dès 18h30. Le magazine estime qu’en rajoutant les autres programmes produits par cette société, Voici estime qu’il gagne environ 720 000€ par an. En faisant un rapide calcul, Cyril Hanouna obtiendrait près de 1.4 million d’euros par an, soit aux alentours de 115 000€ par mois. Toutefois, les impôts prennent une bonne partie, mais le journaliste Baptiste Jourdain de Voici précise que, « la prochaine fois qu’il évoque son salaire, on préférait qu’il évite de jouer au pauvre animateur qui gagne tellement moins que les autres et qui a un peu de mal à boucler ses fins de mois ».

Partager cet article

Pour en savoir plus