Nairobi : des enfants torturés, des pénis arrachés, des yeux crevés…

Par , publié le | modifié le

Au Kenya, les otages des islamistes shebab somaliens ont été torturés et les enfants n’ont pas été épargnés.

Au Kenya, les soldats ont pu pénétrer dans le centre commercial Wesgate de Nairobi après la prise d’otages et l’acte terroriste orchestré et revendiqué par les islamistes shebab somaliens. Selon le Daily Mail, ils ont découvert une scène d’horreur et insoutenable. Pendant que les soldats tentaient de trouver un moyen pour sauver les otages et reprendre le centre commercial, les islamistes torturaient les hommes, les femmes et les enfants. Ces derniers ont été retrouvés sans vie dans des frigos avec des couteaux plantés dans leur corps.

Des soldats et médecins traumatisés

Les soldats choqués par cette vision ont également trouvé des personnes mutilées, elles avaient les pénis arrachés, les doigts coupés avec des pinces et d’autres avaient eu les yeux arrachés. Ils entassaient les cadavres à proximité de la nourriture et les terroristes se sont suicidés. Selon le journal, les soldats ont découvert que les islamistes s’étaient brûlés et avaient donc été réduits en cendre, car ils ne voulaient pas être identifiés par les enquêteurs. Toutefois, les soldats n’ont pas pu reprendre entièrement le centre commercial, notamment la partie effondrée, car ils soupçonnent les terroristes d’avoir installé des explosifs. Il faudra selon le journal attendre encore plusieurs jours pour que la zone soit entièrement sécurisée.

Un film d’horreur

Les médecins qui ont pénétré dans ce centre commercial de Nairobi ont également fait part de leur consternation. Ils ont découvert des personnes pendues avec des crochets au toit. D’autres avaient eu les mains aiguisées comme des couteaux et certains avaient perdu leur nez, les oreilles… Des soldats traumatisés ont bénéficié d’un suivi, car les scènes de terreur ont été nombreuses. La fin du siège a été sanglante selon certains, car des islamistes jetaient des otages du 3e étage après les avoir égorgés jusqu’aux oreilles. Ils ont découvert des piles de cadavres, du sang partout et les soldats et médecins ont cru qu’ils étaient dans un film d’horreur selon le Daily Mail. Le bilan provisoire est de 67 morts, mais il pourrait s’alourdir, car les soldats craignent de trouver d’autres morts dans les décombres.

Partager cet article

Pour en savoir plus