Radars : trois nouvelles zones concernées à partir du 4 juillet

Par , publié le | modifié le
Transports Photo d'illustration. Un radar aux abords d'une route.
Photo d'illustration. Un radar aux abords d'une route.

Trois nouveaux modèles panneaux de signalisation des radars automatiques seront mis en place à partir de samedi. Actuellement la moitié des radars ne seraient pas placés dans des zones dangereuses.

L’une des armes les plus efficaces du gouvernement pour lutter contre la vitesse au volant reste l’utilisation des radars automatiques. Avec 20 millions de flashs en 2014 pour 12,5 millions d'avis de contravention expédiés aux contrevenants, les radars ne chôment pas malgré les dispositifs qui permettent de les signaler.

Dès le samedi 4 juillet, pour le début de la période des départs en vacances, trois nouveaux panneaux de signalisation des radars vont être déployés sur les routes de France.

Les nouveaux panneaux de radars automatiques

L’arrêté permettant la mise en place de ces nouveaux panneaux de radars a été publié aujourd’hui au Journal Officiel. Un arrêté qui stipule que « L’objet de cette signalisation est d’avertir les usagers que la vitesse peut être contrôlée sur toute la longueur de la zone dans laquelle ils circulent par un ou plusieurs dispositifs de contrôle automatisé ».

Si au premier coup d’œil, ces nouveaux panneaux ne comportent pas vraiment de différence avec les anciens, en y regardant de plus près, on peut remarquer une inscription qui fait toute la différence.

Trois nouvelles zones concernées

Le bas des nouveaux panneaux dispose désormais d’une mention supplémentaire qui prévient l’automobiliste que des contrôles peuvent être effectués sur toute la longueur d’un tunnel, d’un pont ou d’un chantier. Cette nouvelle signalisation concerne n’importe quel modèle de radar automatique, qu’il soit radar tronçon ou radar automatique plus traditionnel.

Les trois nouveaux panneaux de signalisation des radars

Les trois nouveaux panneaux de signalisation des radars

Alors qu’ils sont censés réduire le risque d’accident sur les routes dangereuses, une récente étude du magazine spécialisé Auto Plus démontre que dans les faits, 52 % des radars installés en France sont situés sur des portions qui ne sont pas plus accidentogènes que les autres. Le choix de certaines zones se ferait surtout pour des raisons de rentabilité selon le magazine.

Crédits photos : Gilles Paire/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus