Propos sur les juifs : une historienne invite François Fillon à une "remise à niveau"

Par , publié le
Politique François Fillon sur France 2
François Fillon sur France 2

Esther Benbassa, historienne des religions et sénatrice EELV, estime que le candidat à la primaire de la droite et du centre François Fillon présente de sensibles lacunes dans sa connaissance affichée de l'histoire des juifs.

Le thème a été l'un de ceux qu'a évoqué le candidat à la primaire de la droite et du centre François Fillon durant sa campagne. Et mercredi, au micro d'Europe 1, l'ancien ministre a une nouvelle fois abordé le sujet des juifs alors qu'il s'exprimait sur l'intégrisme musulman :

"Il faut combattre cet intégrisme, comme d'ailleurs dans le passé on a combattu une forme d'intégrisme catholique, comme on a combattu la volonté des juifs de vivre dans une communauté qui ne respectait pas toutes les règles de la République française."

François Fillon "ne connaît rien à l'histoire des juifs"

Des propos qui ont, entre autres, interpellé Esther Benbassa, historienne des religions et sénatrice Europe Écologie Les Verts (EELV). Sur le réseau social Twitter, elle a ainsi invité François Fillon à suivre un voire plusieurs cours à la Sorbonne pour une "remise à niveau" sur l'histoire des juifs.

Selon l'historienne, dont d'autres propos sont rapportés par L'Obs, "François Fillon ne connaît rien à l'histoire des juifs". Et d'ajouter que "jusqu'à la Révolution française, les juifs ont vécu en groupe fermé car ils n'avaient pas d'autre solution", et que "ce n'est pas un choix. C'est un groupe qui ne pouvait que s'auto-suffire pour survivre."

Le candidat répond à la polémique

Les déclarations du candidat à la primaire n'ont cependant pas déclenché que des sentiments négatifs chez cette spécialiste des religions : "Quand j'ai entendu François Fillon, j'ai tout de suite pensé au livre de Pierre Birnbaum, 'Les Fous de la République', qui parle de ces juifs qui ont servi la nation avec amour et fougue. De grands savants juifs, de grands hommes d'État, des hauts fonctionnaires juifs ont contribué au rayonnement de la France."

Dans un communiqué publié sur Facebook, François Fillon a répondu au feu de la polémique : "Il n'a jamais été dans mon intention de remettre en cause l'attachement de la communauté juive de France à nos valeurs communes et au respect des règles de la République. Cet attachement est ancien et sincère, je le sais. Je déplore donc qu'en cette fin de campagne certains aient osé instrumentaliser mes propos." Pour Esther, ce mea culpa traduit davantage une maladresse que d'une réelle intention de réunir une parole faite d'aprioris : "Je ne crois pas que François Fillon ait prononcé cette phrase de manière calculée, pour amasser les voix de ceux qui nourrissent des préjugés mais cela témoigne d'une grande méconnaissance".

Crédits photos : capture vidéo émission primaire France 2

Partager cet article

Pour en savoir plus