Changement climatique : La NASA avait des prévisions trop optimistes

Par ,
Environnement Changement climatique : La NASA avait des prévisions trop optimistes
Réchauffement climatique

Le changement climatique met en avant un réchauffement. Ce dernier serait selon la NASA responsable des canicules provoquant des étés de plus en plus chaud sur le globe.

Le changement climatique est la conséquence des différentes activités humaines. Les conséquences peuvent être dramatiques, la NASA explique que les étés sont de plus en plus chauds et la situation pourrait bien s’empirer dans les vingt prochaines années. Le directeur de l’institut Goddard, James Hansen estime que les dernières prédictions de 1988 ont largement été dépassées. Elle présentait des conséquences sur l’augmentation des températures pour notre planète, à l’époque le constat était qualifié de « sombre ».

James Hansen revient sur ses pronostics en déclarant « j’ai une confession à faire : j’étais trop optimiste ». Il était à l’origine des premières révélations des scénarios catastrophiques du réchauffement climatique, au final la situation serait pire. « Mes prévisions sur une augmentation de la température mondiale se sont avérées. Mais je n’ai pas réussi à étudier avec quelle rapidité la hausse moyenne conduirait à des conditions météorologiques extrêmes ». Depuis les soixante dernières années, les températures ont augmentées conduisant à des canicules.

Le climatologue explique que la canicule de 2003 qui fait de nombreux morts en Europe ou la vague de chaleur en 2010 en Russie sont des conséquences du réchauffement climatique. Les prochaines informations récoltées aux USA pourront également expliqué l’été extrêmement chaud qui touche actuellement les États-Unis.

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : Changement climatique : La NASA avait des prévisions trop optimistes sur 24Matins.fr