Beyoncé poursuivie pour des samples non déclarés sur "Formation"

Par , publié le
Musique
Beyoncé au Festival de Cannes en 2016.

La chanteuse Beyoncé est poursuivie en justice pour avoir utilisé sans autorisation la voix du YouTubeur Messy Mya, aujourd'hui décédé, pour son titre "Formation".

Il y a maintenant un peu plus d'un an, Beyoncé sortait le single Formation extrait de son sixième album studio Lemonade. Il aura été difficile de passer à côté puisque ce titre a été la chanson la plus recherchée sur Google en 2016. La chanteuse a reçu une pluie de récompenses pour ce morceau et le clip été nommé aux Grammy dans la catégorie "meilleure vidéo de l'année".

Beyoncé doit désormais faire face à une accusation de plagiat pour cette chanson. Angel Barre est la sœur d'Anthony Barre, plus connu sur la toile sous le pseudonyme de Messy Mya. Le jeune homme, tué par balles en 2010 à l'âge de 22 ans, était un YouTubeur de la Nouvelle-Orléans connu notamment pour ses qualités d'acteur et de rappeur.

Messy Mya : sa sœur poursuit Beyoncé pour plagiat

Pour Angel Barre, c'est bien la voix de son frère que l'on entend à plusieurs reprises sur le Formation de Beyoncé. Cette dernière aurait utilisé deux vidéos de Messy Mya pour en extraire sa voix, "A 27-Piece of Huh?" et "Booking the Hoes From New Wildin".

Si le sampling n'est pas interdit, il requiert néanmoins une autorisation de la part de l'auteur de l'œuvre originale. Problème soulevé par Angel Barré, aucune autorisation n'a été demandée à sa famille et le nom de son frère n'apparaît nulle part dans les crédits de Formation.

Plus de 20 millions de dollars réclamés

La plainte, déposée lundi, reproche donc à Beyoncé d'avoir utilisé "la voix, la performance et les paroles des travaux protégés [de Messy Mya] pour créer le ton, l'ambiance, le cadre et le lieu des enregistrements audio et vidéo de 'Formation' sur le thème de la Nouvelle-Orléans".

Angel Barre demande notamment, comme rapporté par theadvocate.com, plus de 20 millions de dollars de dommages-intérêts et de royalties, ainsi que l'inscription du nom de son frère aux crédits de la chanson.

Crédits photos : Denis Makarenko / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus