Alain Delon, "largué" par Sarkozy, votera Juppé

Par , publié le
People Alain Delon dans Le Clan des Siciliens.
Alain Delon dans Le Clan des Siciliens.

Si l'acteur s'est confié à Léa Salamé au sujet de sa carrière et de ses conquêtes, il a aussi évoqué la politique. Et Nicolas Sarkozy n'a plus vraiment ses faveurs.

Léa Salamé a inauguré la première de sa nouvelle émission Stupéfiant! avec une longue interview d'Alain Delon. Celui qui s'est toujours déclaré de droite et qui soutenait Nicolas Sarkozy il n'y a encore pas si longtemps change de candidat préféré pour la primaire de la droite et du centre.

Alain Delon trahi

"C'est lui qui m'a quitté, c'est pas moi. Il m'a largué, je ne sais même plus si j'existe à ses yeux, alors que voulez-vous que je fasse, que j'aille en rampant le chercher ?", déclare-t-il à la journaliste. Mais alors, quel candidat à droite a désormais ses faveurs ? Alain Juppé, mais plutôt par dépit semble-t-il.

Toutefois, il concède : "Fillon, tout le monde sait qu'il n'est plus là, Sarkozy il a ses chances...".

Il a "toujours été de droite" mais...

Pourtant, comme le fait remarquer BFMTV, l'acteur âgé de 80 ans a parfois fait quelques infidélités à ses convictions. Comme en 1987, quand il confie au journal télévisé d'Antenne 2 qu'il était "très sympathisant de Monsieur Le Pen". Ou encore il y a 3 ans, quand à propos d'Anne Hidalgo (PS), il déclare : "J’aime son charme, son physique, sa voix, sa façon de bouger... Une femme sensible et attirante comparée à tant d’autres qui sont trop masculines. Chez elle, on sent ­l’Espagne".

Dernier épisode en date du libertinage politique d'Alain Delon en 2014. Il était apparu dans un clip de soutien à Christine Boutin réalisé dans le cadre de la campagne pour le scrutin européen.

Crédits photos : 1969 Les Films du Siècle, Les Productions Fox Europa / CinéCinéma Classic / phototele.com

Partager cet article