Propos sur les gens du voyage : La condamnation du maire de Cholet annulée

Par , publié le
France Gilles Bourdouleix
Gilles Bourdouleix

Gilles Bourdouleix, a vu sa condamnation pour "apologie de crime contre l’Humanité" envers les gens du voyage annulée par la Cour de Cassation de Cholet.

Le député-maire de Cholet, Gilles Bourdouleix (ex-UDI) est connu pour ses déclarations souvent plus que limites. L’homme avait par exemple en mars dernier insulté une journaliste de « pétasse ».

L’élu n’en était pas à son premier écart de langage et avait maille à partir depuis 2013 avec la justice française suite à des propos sur les gens du voyage au sujet desquel il avait déclaré « Qu’Hitler n’en avait peut-être pas tué assez ». Après une première condamnation pour « apologie de crime contre l’Humanité » en janvier 2014, Gilles Bourdouleix vient de voir sa sanction annulée selon Ouest-France.

Gilles Bourdouleix relaxé

Risquant 6 mois de prison avec sursis et 5000 euros d’amende en janvier 2014 avait finalement écopé d’une amende de 3000 euros avec sursis. Il avait alors choisi de faire appel.

Bien lui en a pris puisque la Cour de cassation a finalement annulé la condamnation. Le motif est simple, le délit d’apologie de crime contre l’Humanité ne peut-être constitué que si les propos ont été « proférés » en public, hors, dans le cas présent, Gilles Bourdouleix avait simplement dérapé auprès d’un journaliste.

Des propos tenus en « privé »

C’est en effet lors d’une altercation avec des gens du voyage sur un terrain agricole le 21 juillet 2013 que le député-maire avait tenu ces propos polémiques. L’élu reçoit alors en guise d’accueil des saluts nazis et des accusations d’être raciste. Il faut dire que Gilles Bourdouleix a des relations souvent conflictuelles avec les gens du voyage.

L’élu avait alors glissé à un journaliste présent sur place « qu’Hitler n’en avait peut-être pas tué assez » en parlant des gens du voyage. Des propos immédiatement rapportés par le quotidien régional Le Courrier de l’Ouest et soulevant l’indignation dans le pays.

Crédits photos : Capture ecran

Partager cet article

Pour en savoir plus