Origine de la viande et du lait indiquée en 2017 sur les plats cuisinés

Par , publié le
France Illustration. Un rayon de supermarché.
Illustration. Un rayon de supermarché.

A partir du 1er janvier de l'année prochaine, l'origine de la viande et du lait figurera sur les emballages de plats préparés, et à titre expérimental pendant deux ans.

Les associations de consommateurs ainsi que les éleveurs demandaient cette mesure depuis longtemps. Le décret qui rend obligatoire l'étiquetage de l'origine de la viande et du lait, quand ils entrent dans la composition des plats cuisinés, est paru au Journal Officiel.

Ces mentions obligatoires entreront en vigueur à partir du 1er janvier 2017.

Un dispositif à titre d'expérimentation

La mesure, validée par la Commission européenne, sera expérimentée jusqu'au 31 décembre 2018. Précisément, le décret indique qu'il "rend obligatoire l'indication de l'origine du lait ainsi que du lait et des viandes utilisés en tant qu'ingrédients dans les denrées alimentaires préemballées". En l'espèce, ce sont les plats basés sur 50% au minimum de lait ou de viandes qui sont concernés.

Le pays d'origine de l'animal, ainsi que celui d'élevage et d'abattage sera donc mentionné. Concernant le lait, il s'agira du pays de collecte, de conditionnement et de transformation.

Jusqu'au 31 mars 2017 pour écouler les stocks ne mentionnant pas l'origine

Dès 2019, à la fin de l'expérience, le décret précise qu'un rapport d'évaluation sera remis à la Commission européenne, "sur la base duquel pourra être envisagée la pérennisation du dispositif". Ces jours-ci, une concertation est en place entre l'ensemble de la filière d'une part, et les associations de défense des consommateurs d'autre part. L'objectif étant de fixer les modalités d'application des règles.
Quant aux distributeurs, ils auront 3 mois pour écouler les stocks de produits qui ne font pas encore mention de ces origines.

Depuis le scandale de la viande de cheval dans les lasagnes, les collectifs de consommateurs avaient accentué la pression relative à cette obligation d'étiquetage. Les éleveurs leur avaient ensuite emboité le pas dans le but d'encourager la consommation de viande élaborée en France.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus