Ninja Spinki Challenges : le nouveau titre du créateur de Flappy Bird

Par , publié le
Jeux vidéo
Ninja Spinki Challenges sur Android et iOS

Dong NGuyen, créateur de Flappy Bird, revient sur Android et iOS avec son nouveau titre Ninja Spinki Challenges. Un titre au principe simple sur le papier, mais dont les défis ne se révèlent pas forcément aussi aisés dans leur exécution.

Revenons en 2014 pour nous souvenir qu'avec Flappy Bird, Dong NGuyen venait de donner naissance à une frénésie chez les possesseurs de smartphones qui allait préfigurer de la folie Pokémon Go quelques années plus tard. On se rappellera de même que Dong Nguyen n'avait pas tardé à retirer son titre des boutiques en ligne d'Android et iOS, l'ayant ainsi supposément considéré trop addictif pour le laisser en téléchargement libre.

Le créateur vietnamien sera revenu l'été de la même année avec Swing Copters, au principe finalement assez peu éloigné de celui de Flappy Bird. Aujourd'hui, le Google Play Store et l'Apple Store accueillent sa nouvelle création, Ninja Spinki Challenges.

Nguyen revient avec Ninja Spinki Chalenges sur Android et iOS

Comme son nom l'indique, dans Ninja Spinki Challenges, il est question d'épineux défis avec des ninjas. Au programme, six épreuves où de bonnes performances permettent de débloquer de nouveaux tableaux et de goûter à une difficulté plus prononcée.

La dextérité est une fois de plus la principale qualité requise pour évoluer dans Ninja Spinki Challenges car ce dernier demande, par des glissements de doigt latéraux et ce sur une durée donnée, de faire esquiver divers obstacles au petit personnage représenté à l'écran.

Un titre gratuit financé par la publicité

Pour le joueur, Ninja Spinki Challenges est totalement gratuit, son financement s'effectuant en effet via la publicité. L'aura de Dong Nguyen et l'efficacité apparente du concept seront peut-être suffisants pour permettre à ce nouveau soft d'émerger parmi la masse de titres proposés sur Android et iOS.

Des commentaires de joueurs font cependant état de contrôles pas vraiment optimaux et de publicités intrusives, en tout cas sur la plate-forme de Google. Des soucis dont on peut se demander si son créateur consentira à les réduire voire les gommer, sauf s'il les considère comme parties intégrantes de l'expérience.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus