Real-Atletico, comme on se retrouve…

Par , publié le
Foot
Real-Atletico, le retour de la revanche...

Le sort les a encore rassemblés, cette fois  pour les demi-finales de la Ligue des champions. Inséparables depuis trois ans sur la scène européenne, le Real et l’Atletico Madrid, finalistes des éditions 2014 et 2016, se retrouvent à nouveau pour un duel fratricide.

C’est devenu une habitude... Ce vendredi à Nyon, les boules étoilées du tirage au sort des demi-finales de la Ligue des champions ont encore réuni les deux clubs phares de Madrid, le Real et l’Atletico. Pour la quatrième année consécutive, Merengues et Colchoneros ont donc rendez-vous au plus haut niveau continental, avec en perspective sans doute un nouveau duel âprement disputé…

Champion d’Europe en titre, le Real Madrid a conquis ses deux derniers trophées suprêmes aux dépens de l’Atletico, à l’issue de finales intenses et indécises. En 2014, malgré un score large finalement entériné (4-1), ce n’est qu’en fin de prolongation que la maison blanche a fait la différence, non sans avoir égalisé à la 93e minute dans le temps réglementaire, par l’incontournable Ramos.

Deux ans plus tard, bis repetita en faveur de l’équipe alors dirigée par Zinedine Zidane. Les deux formations madrilènes dos à dos après 90 minutes de jeu, c’est aux tirs au but cette fois que le Real arrachera la décision (5-3) pour s’offrir la 11e C1 de son histoire, quand les Matelassiers pleureront leur troisième finale majuscule malheureuse.

Une malédiction qui pèse forcément sur les épaules d’un Atletico qui en 2015 aussi a subi la loi de son homologue merengue, au stade des quarts de finale. Avec là encore un scénario des plus haletants (0-0 à l’aller, victoire 1-0 du Real au retour à Bernabeu, sur un but de Chicharito à la 88e minute). Difficile de faire plus indécis que cette affiche entre les deux monuments de Madrid. La preuve il y a dix jours encore en Liga alors que les deux équipes se sont séparées sur un score de parité à Santiago-Bernabeu (1-1).

Crédits photos : Newsweb

Partager cet article

Pour en savoir plus