Marion Maréchal-Le Pen : une Équipe de France de Football "plus respectueuse"

Par , publié le
France Marion Maréchal Le Pen, députée du Vaucluse
Marion Maréchal Le Pen, députée du Vaucluse

De l'extérieur, la députée frontiste du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen voit les joueurs de l'Équipe de France de Football comme "plus respectueux de la France que l’a pu l’être une précédente génération".

Si elle reconnaît ne être pas une férue du ballon rond, la députée Front national (FN) du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen avoue dans le même temps se réjouir de l'engouement des Français pour leur équipe nationale de football, laquelle joue ainsi ce soir la finale de l'Euro 2016 face à Portugal.

Invitée de la chaîne iTELE en marge d'un meeting au Pontet, Mme Mérachal-Le Pen a précisé que le parcours des Bleus ne l'a pas plus intéressée que cela au football :  "Je n’ai pas une passion pour le foot, je ne me sens pas obligée de l’avoir au vu des circonstances. Je comprends parfaitement que beaucoup de Français soient joyeux, je préfère que notre équipe gagne, ça peut mettre un peu de baume au cœur dans le sombre tableau actuel de la politique française, je suis plutôt pour".

Équipe de France de Football : des joueurs inconnus pour Maréchal-Le Pen

Et quand bien même la députée frontiste semble ne pas être ne mesure de citer quelques noms de cette équipe, l'image que cette dernière renvoie lui apparaît bénéfique : "Je ne connais pas ces joueurs, tout ce que j’en vois de l’extérieur, c’est qu’ils m’apparaissent plus respectueux de la France que l’a pu l’être une précédente génération. Ils chantent la Marseillaise à pleins poumons, c’est plutôt positif".

"Indéniablement il y a eu une reprise en main"

Sans mentionner là aussi les brebis galeuses qu'elle pouvait avoir en tête, Marion Maréchal-Le Pen est revenue sur un passé encore assez proche où l'EDF était loin d'apparaître telle un exemple à suivre : "On a eu tendance à avoir de jeunes joueurs qui se comportaient assez mal, qui ont pu avoir une dimension un peu 'racailleuse' si vous me passez cette expression".

Et d'ajouter que "ça ne donnait pas particulièrement envie de suivre ce sport, indéniablement il y a eu une reprise en main, c’est une bonne chose".

Crédits photos : © Remi JDN / Wikimedia Commons

Partager cet article