Le selfie... un nouveau moyen de paiement par Mastercard

Par , publié le | modifié le
Tech Earns Mastercard

Mastercard travaille sur un système d'authentification grâce à la reconnaissance faciale. Un simple selfie suffirait alors pour un paiement en ligne prouvant l'identité du possesseur du compte.

Souriez, vous êtes en train de payer ! Toujours à la recherche de nouveaux moyens de paiement, Mastercard va un peu plus loin dans l’innovation et pourrait proposer prochainement une nouvelle méthode avec le selfie, cette photo aux allures narcissiques qui fait fureur chez les adolescents.

Le géant américain des cartes de crédit ne cache d’ailleurs pas son envie de cibler les jeunes avec cette nouvelle méthode. "La nouvelle génération est à fond dans les selfies. Je pense qu'ils vont trouver ça cool et qu'ils vont le plébisciter", assure Ajay Bhalla, le directeur du développement.

Un test auprès de 500 personnes

Encore en phase de projet, Mastercard espère, par le biais de cette méthode, apporter une sécurité supplémentaire pour mieux lutter contre la fraude et le piratage des cartes bancaires en ligne. En 2013, Apple apportait sa propre touche en lançant « Touch ID » un capteur d’identité par empreinte digitale pour iPhone et iPad. Mastercard espère de son côté que sa méthode de reconnaissance faciale permettra de réduire considérablement les risques de fraude.

Et pour cela, le géant américain va lancer une phase de tests auprès de 500 personnes aux Etats-Unis. Les testeurs utiliseront pour cela une application Mastercard au moment du paiement en ligne, où ils prendront un selfie. Mastercard affirme que la photo sera validée après avoir cligné des yeux pour éviter qu’une tierce personne utilise une photo déjà pré-enregistrée.

Une reconnaissance vocale également en projet

Si Mastercard espère innover avec son paiement par selfie, d’autres projets sont également élaborés. Notamment à travers la reconnaissance vocale, où l’utilisateur n’aurait qu’à dire une phrase en guise de code. Mastercard plancherait également sur un système d’authentification grâce au rythme cardiaque. Il faudrait pour cela, que l’utilisateur porte un bracelet connecté.

Crédits photos : (AP Photo/Bill Sikes, file)

Partager cet article