Île-de-France : un avion aurait vidangé son kérosène au-dessus de Fontainebleau

Par , publié le
Faits Divers Un avion Air France; image d'illustration
Un avion Air France; image d'illustration

Dimanche matin, un avion de la compagnie Air France aurait vidangé son kérosène au dessus de la région Île-de-France, et plus précisément la forêt de Fontainebleau. Plusieurs dizaines de tonnes du mélange auraient été ainsi larguées.

Les faits en question se sont déroulés dimanche matin. Un Boeing de la compagnie Air France prend son envol depuis l'aéroport d'Orly avec pour destination Cayenne (Guyane). L'avion, qui aura finalement dû rebrousser chemin suite à un problème moteur, a partiellement vidé son kérosène au-dessus de la région Île-de-France.

Nos confrères de France 3 Paris-Île-de-France, qui rapportent l'information, précisent que ce largage aurait eu lieu alors que le Boeing survolait la forêt de Fontainebleau. Une porte-parole d'Air France a confirmé la vidange, sans toutefois apporter d'information sur le lieu concerné : "Le vol AF852 Paris Orly-Cayenne a fait demi-tour suite à un dysfonctionnement moteur au décollage".

Vidange au-dessus de l'Île-de-France : "une mesure exceptionnelle"

Tout en admettant qu'il s'agit d'une manœuvre rare, la représente de la compagnie a implicitement signifié son caractère légal : "Une mesure exceptionnelle laissée à l'appréciation de l'équipage, mais qui nécessite une autorisation du contrôle aérien. Le but est d'alléger l'appareil [avant son atterrissage]".

Un témoin de la scène a parlé au Parisien d'une importante quantité de kérosène déversée : "L'appareil qui volait à moins de 6.000 pieds aurait largué des dizaines de tonnes de kérosène au-dessus de la forêt".

Une procédure "scandaleuse" pour le maire de Fontainebleau

En fin d'après-midi, et même si l'on ignore si la vidange a bel et bien eu lieu au-dessus de sa commune, le maire de Fontainebleau a manifesté son indignation sur le réseau Twitter : "Scandaleux que cette procédure soit encore autorisée. Forêt Fbleau, c'est 10 millions visiteurs/an, l'espace naturel le + protégé en FR".

Avant d'ajouter, en réponse à un internaute qui lui indiquait que cette mesure a pour but de garantir la sécurité des passagers, que sa contestation n'avait pas trait au "bien-fondé de cette procédure mais [au] choix du site". Sa sortie semble en tout cas avoir été majoritairement décriée par les membres de la plate-forme.

Crédits photos : air france site officiel

Partager cet article

Pour en savoir plus