Clamart : 4 policiers blessés après avoir été chargés par des scooters

Par , publié le
France

Vendredi soir près de Clamart dans les Hauts-de-Seine, quatre policiers ont été blessés durant de simples contrôles de routine.

Entre Meudon et Clamart dans les Hauts-de-Seine, 4 fonctionnaires de police ont été blessés vendredi soir alors qu'ils effectuaient de simples contrôles de routine dans les cités des "3F". Les 4 policiers ont été transportés à l’hôpital, ils en sont sortis rapidement, leur état de santé n'inspire aucune inquiétude. Suite à ces faits, les 4 membres des forces de l'ordre se sont vu prescrire de 2 à 7 jours d'incapacité temporaire de travail.

4 policiers blessés durant des contrôles de routine

Alors qu'ils effectuaient vendredi soir des contrôles de routine dans le secteur des cités des "3F" entre Meudon et Clamart, 4 membres des forces de l’ordre ont été blessés. Deux d'entre eux ont été renversés par un premier scooter tandis qu'un second deux-roues est arrivé et leur a foncé dessus. Les deux autres policiers ont reçu des jets de pierres après qu'un attroupement se soit formé autour d'eux. Les deux premiers policiers, un homme et une femme, ont été blessés sérieusement et ont donc été transportés à l’hôpital. Les deux fonctionnaires de police ont pu sortir rapidement de l’hôpital, leur état de santé n'inspire aucune inquiétude.

Les deux autres policiers qui ont été blessés dans le cadre de faits de "rébellion", comme l'a indiqué le parquet, s'en sont sortis sans trop de blessures. Les 4 membres des forces de l'ordre ont reçu de 2 à 7 jours d'incapacité temporaire de travail.

4 personnes interpellées

Le calme est revenu dans les cités des "3F", environ une heure après les affrontements et quatre personnes ont été interpellées dont les deux conducteurs des scooters et un mineur.

Ces affrontements de vendredi entre les forces de l'ordre et des habitants des quartiers populaires situés entre Meudon et Clamart, s'inscrivent dans une série de rixes entre bandes rivales qui durent depuis une semaine. Le week-end dernier, ces affrontements entre bandes rivales ont fait deux blessés dont un par tir d'arme à feu. La tension est ensuite montée d'un cran jeudi après-midi lorsqu'une fusillade a éclaté dans le quartier du square Abbé-Maillet à Meudon à côté d'une école maternelle.

Dans ces cités des "3F" pourtant réputées assez calmes, il existe une "longue tradition d'affrontements réguliers depuis six-sept ans" entre les jeunes de ces quartiers "probablement dans le cadre d'une bataille de territoires", a expliqué une source policière.

Suite à ces faits de violences qui durent depuis au moins une semaine dans ces quartiers, la présence policière et les contrôles d'identité on été renforcés. La sûreté territorial du département a également été chargée d’enquêter sur les violences des derniers jours.

Partager cet article

Pour en savoir plus