Western Digital devra payer 525 millions de dollars à Seagate

Par , publié le
Économie wd05192011-L

Dans une affaire qui opposait les fabricants de disques durs, Western Digital a été condamné à payer la somme de 525 millions à son concurrent.

Le procès avait été initié suite à des accusations de Seagate qui visaientt Western Digital par rapport à d’éventuels vols d’informations confidentielles et un soupçon d’espionnage industriel. C’est un ancien employé de Seagate qui avait rejoint Western Digital qui semble avoir véhiculé les secrets de fabrication.

Si peu de détails sont disponibles sur le procès entre les deux compagnies qui détiennent à elles deux 73% du marché mondial du stockage de données (40% pour Seagate, 33 pour WD), la réaction officielle de Seagate quant à cette décision de justice se fait encore attendre. Le PDG de Western Digital, quant à lui, souhaite faire appel.

Le dédommagement que devra verser WD ne devrait pas avoir de conséquence sur l’actuel plan d’acquisition de la société japonaise Hitachi GST, ni sur les réouvertures de manufactures inondées en Thaïlande. La société dispose en effet de larges réserves financières, estimées à 3,4 milliards de dollars environ.

Partager cet article

Pour en savoir plus