Réfugiés : Google cherche des traducteurs arabe-allemand

Par , publié le
International Des migrants et des réfugiés font la queue à la frontière entre la Grèce et la Macédoine le 21 septembre 2015
Des migrants et des réfugiés font la queue à la frontière entre la Grèce et la Macédoine le 21 septembre 2015

Après avoir constaté, pour cette année, la multiplication par cinq des requêtes de traduction arabe-allemand sur son service, Google se met en quête de traducteurs pour répondre efficacement à ces nouvelles demandes.

Les bureaux allemands de Google ont constaté que pour l'année en cours, les demandes de traduction arabe-allemand ont été multipliées par cinq. Une progression de ces requêtes qu'on ne peut que lier avec l'afflux des réfugiés observé ces derniers mois en Europe.

Et nos confrères de RTL de rapporter que, dans un souci de répondre efficacement à ces nouvelles demandes, le géant américain cherche actuellement des personnes capables de traduire de l'arabe vers l'allemand, et inversement, pour améliorer son service de manière sensible.

Google : des traducteurs arabe-allemand demandés pour améliorer le service du géant

Car ce dernier ne délivre pas, à l'heure actuelle, des traductions à l'exactitude systématique, ce que la filiale allemande de Google a avoué via un communiqué : "Malheureusement les traducteurs automatiques ne sont pas toujours précis". Le géant s'adresse ainsi "surtout aux personnes qui parlent arabe et persan" et maitrisant l'allemand.

Réfugiés : entre 800.000 et un million attendus en Allemagne

Ces aides potentielles sont donc invitées à donner leur avis sur les traductions déjà fournies par Google, et dans le cas de restitutions jugées peu pertinentes, de proposer d'autres traductions supposément meilleures. Elles peuvent dès à présent s'enregistrer auprès de Google en se rendant d'abord sur une page prévue à cet effet. Avec apparemment certaines traductions validées uniquement si les volontaires disposent d'un compte Google. Rappelons que rien que sur le mois de septembre 2015, plusieurs dizaines de milliers de migrants sont entrés en Allemagne, alors que le pays germain s'attend à en accueillir entre 800.000 et un million. Jeudi et au lendemain d'un sommet de l'Union européenne sur la question de la répartition des réfugiés, la chancelière Angela Merkel a déclaré devant la chambre des députés que si l'Europe a effectué un "premier pas" dans la bonne direction, elle demeure cependant "très loin de là où il faut aller".

Crédits photos : © AFP NIKOLAY DOYCHINOV

Partager cet article

Pour en savoir plus