Pokémon GO n'entrera pas en Chine

Par , publié le
Jeux vidéo
Pikachu triste

Disponible dans une grande partie du monde, Pokémon GO est cependant appelé à rester bloqué aux frontières de la Chine, les autorités du pays estimant ainsi que l'application ne garantit suffisamment pas la sécurité de ses utilisateurs.

Faut-il le signaler, Pokémon GO est parvenu à signer un succès monstre dans une bonne partie du monde en se passant d'une population excédant le milliard d'habitants. L'application de Niantic n'est ainsi pas disponible en Chine, et il apparaît depuis peu que cette situation ne changera pas de sitôt.

Sorti en juillet dernier, Pokémon Go s'est illustré par une spectaculaire adhésion des possesseurs de smartphones, laquelle a toutefois depuis conduit à des accidents, parfois mortels. Un divertissement qui est également vu d'un mauvais œil quant à l'utilisation potentielle des données des joueurs récupérées par géolocalisation.

Chine : Pokémon GO n'offrirait pas de garanties suffisantes

Une source de l'industrie a confié à Reuters que l'administration d'État responsable de la presse, de l'édition, de la radio, du cinéma et de la télévision en Chine a été animée par "un haut niveau de responsabilité envers la sécurité nationale et celle de la vie et des biens des gens". Son action a été coordonnée avec celle d'autres départements du gouvernement de manière à évaluer au mieux les risques qui pourraient découler de l'entrée de Pokémon GO sur le territoire.

Un panel vidéoludique de la China Audio-video and Digital Publishing Association lie ces risques à la "menace pour la sécurité de l'information géographique et à la menace de sécurité personnelle et de transport des consommateurs". Pour toutes ces raisons, Pokémon Go reste donc interdit en Chine.

Des sociétés locales sur le créneau

Le panel est allé demander conseil à l'organisme le plus haut placé après avoir constaté que plusieurs entreprises chinoises avaient développé des applications similaires à Pokémon Go. Sollicités pour commenter la décision des autorités chinoises, les responsables de Niantic ne se sont pas encore exprimés sur le sujet aux dernières nouvelles. On peut cependant supposer qu'ils se désoleront de la situation sans pouvoir être en mesure de l'arranger.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus