Paris : Un homme loue 330 euros un logement de 1.56 m²

Par , publié le | modifié le

À Paris, la Fondation Abbé-Pierre a fait une découverte consternante. Un homme d’une cinquantaine d’années habitait depuis plusieurs années dans un logement de 1.56 m² qu’il payait 330 euros tous les mois.

À Paris, le dossier de Dominique a fait grand bruit selon RTL, qui révèle l’affaire. Cet intérimaire ne peut pas trouver une autre location à cause de ses revenus qui ne sont pas assez importants pour les agences. La Fondation Abbé-Pierre découvre ce logement, bien qu’il est difficile d’appeler cette pièce exiguë, un logement. Cet homme paye un loyer de 330 euros et la surface est de 1.56 m². Le prix est exorbitant au vu du tarif appliqué dans cette zone de Paris. Selon l’observatoire des loyers Clameur, le m² est proposé 24.40 euros alors que cet homme doit payer 211 euros le m². Il s’est rapidement résigné à trouver un autre logement, car ses revenus sont trop faibles. Il a donc décidé de rester dans cette minuscule pièce, sinon il devait habiter dans la rue « On ne vit pas, on survit ». En regardant du côté de la loi, la location n’est absolument pas en règle puisque le bien doit au minimum bénéficier d’une superficie habitable de 9m².

Un 5 m² pour 600 euros

La propriétaire de ce logement avait obtenu une mise en demeure en mars dernier, elle devait « faire cesser l’occupation aux fins d’habitation ». Elle sera auditionnée le 12 février prochain et elle pourrait être contrainte de reloger Dominique à ses frais dans un logement décent. La justice aurait également l’opportunité de sélectionner une autre option, c’est-à-dire payer à Dominique pendant un an le loyer de son nouveau logement. Des poursuites judiciaires peuvent être engagées au vu de la situation, une peine de prison et une amende pourraient aussi être demandées. C’est la première fois qu’un logement de cette taille est découvert. Celui qui a été en charge du dossier concernant Dominique estime que 20% des dossiers qu’il doit traiter ont une superficie de moins de 9 m².

Les prix s’envolent rapidement même si la pièce est très petite, il a déjà vu des biens de 5 m² loués près de 600 euros. Les locataires ne sont pas uniquement des hommes seuls, il y a également des femmes et parfois des familles avec deux enfants. Ces affaires sont nombreuses, mais les locataires restent dans le silence, car ils ne connaissent pas leurs droits. Dans la capitale, malheureusement, les marchands de sommeil sont nombreux.

Partager cet article

Pour en savoir plus