Jean-Pierre Raffarin veut repeupler les campagnes avec des migrants

Par , publié le
France Jean-Pierre Raffarin
Jean-Pierre Raffarin

Jean-Pierre Raffarin semble avoir trouvé une solution pour repeupler les campagnes et résoudre en même temps la question des migrants : intégrer des familles d’étrangers dans les zones rurales.

L'ancien Premier ministre et actuel sénateur de la Vienne vient de proposer une solution pour le moins originale qui vise à résoudre à la fois le problème de la désertification des campagnes et l’accueil des migrants sur le territoire. Il propose donc d’intégrer des familles d’étrangers dans les zones rurales. Jean-Pierre Raffarin affirme que "nous avons dans notre monde rural un déficit démographique important. Très souvent, on ferme des écoles. On pourrait très bien en sauver un grand nombre en faisant en sorte qu'une, deux ou trois familles puissent venir dans un certain nombre de villages", l’idée est donc toute trouvée.

Une solution pour "sauver un territoire" bien accueillie à gauche

Pour Jean-Pierre Raffarin, le fait d'installer quelques familles de migrants dans les campagnes est une bonne solution car cela permettrait d’éviter la concentration de migrants dans certaines villes et apaiserait les tensions. Pour l'ancien Premier ministre, "on ferait en sorte que l'étranger, au lieu de venir déranger, vienne sauver un territoire, participe à une dynamique. Si c'est à doses humainement acceptables par les uns et par les autres, l'intégration est globalement réussie", il explique également qu'il "faut reconstruire une pensée de l'immigration. Pour cela, il faut repenser Schengen, harmoniser l'Europe. J'ai une position humaniste des problèmes mais je ne veux surtout pas nier les problèmes qui sont posés dans un certain nombre de quartiers où on a de la concentration et du communautarisme".

Cette idée a été plutôt bien acceptée à gauche, le député PS de Seine-Saint-Denis Razzy Hammadi y voit une proposition qui pourrait "tous nous rassembler". Tout comme Jean-Pierre Raffarin, Razzy Hammadin semble penser que plus il y a de migrants dans une ville, plus les choses se compliquent, il affirme donc que si les migrants sont répartis "sur l'ensemble des communes et départements, tout de suite les choses deviennent bien plus acceptables. Recevoir une personne par ville, par commune, nous en avons 36 000 bien sûr les choses sont un peu plus compliquées, ça apparaît bien moins lourd, que lorsque c'est la Seine-Saint-Denis, Paris, l’Île-de-France et des villes comme Marseille qui sont les seuls à accueillir une concentration aussi importante".

Une proposition clairement rejetée par le FN

Contrairement à la gauche, le Front National rejette en bloc cette idée. Marine Le Pen, la présidente du FN, a même accusé sur Twitter Jean-Pierre Raffarin de "vouloir déverser l'immigration dans les campagnes encore préservées".

Marine Le Pen n'est pas la seule au FN à se montrer en désaccord avec la proposition de Raffarin, Stéphane Ravier, sénateur des Bouches-du-Rhône a posté sur Twitter : "@jpraffarin veut répandre l'immigration massive jusque dans les petits villages français encore préservés. Le vrai visage de l'UMP !". Toujours sur Twitter, la tête de liste FN aux régionales dans les Pays de la Loire Pascal Gannat, a déclaré que "Charles Martel doit se retourner dans sa tombe".

Reste alors à savoir si cette proposition de Jean-Pierre Raffarin qui a pour but de sauver les campagnes et résoudre en même temps la question des migrants sera étudiée prochainement.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus