Hearthstone rapporte plus sur mobiles et tablettes que sur PC

Par , publié le
Jeux vidéo Hearthstone
Hearthstone

Si cela n'a pas toujours été le cas, il s'avère désormais que le free-to-play de Blizzard Hearthstone rapporte davantage sur mobile et tablettes que sur PC.

À la base, qu'est-ce que Hearthstone (version courte), même si le soft compterait suffisamment d'adeptes (plus de 25 millions en janvier dernier) pour ne pas motiver un rappel ? Il s'agit d'un jeu de cartes virtuel en free-to-play, c'est-à-dire un jeu vidéo à l'accès gratuit mais "offrant" des achats intégrés. Le titre est signé Blizzard (World of Warcraft) et est sorti le 11 mars 2014 sur PC et OS X.

Hearthstone ne tardera pas (trop) à se décliner en version mobile puisque la mouture destinée à l'iPad paraîtra le 17 avril de la même année. Les possesseurs de tablettes Android devront toutefois patienter jusqu'au 16 décembre avant de pouvoir eux aussi avoir droit de jouer aux cartes illustrées aux couleurs de l'univers Warcraft. Enfin, les détenteurs d'iPhone et de smartphones Android n'ont pour leur part été servis que le 15 avril dernier.

Hearthstone : depuis 2015, les versions mobiles et tablettes en force

Le 6 mai, Activision Blizzard annonçait que Hearthstone et son FPS Destiny avaient permis de générer des recettes proches d'un milliard de dollars. Mais l'on ne se doutait pas forcément que 2015 serait marquée, sans bon/mauvais jeu de mots, par une redistribution des cartes au niveau des plates-formes plébiscitées. Car depuis cette année, les revenus générés par Hearthstone proviennent de plus en plus des versions mobiles et tablettes, comme l'indiquent jeuxvideo.com s'appuyant sur les statistiques communiquées par Superdata.

Le PC dépassé

Un constat qui peut apparaître étonnant si l'on se base sur les dates de sortie des différentes moutures de Hearthstone. Mais en regardant tout simplement le jeu tourner, on se rend très facilement compte que le concept se prête peut-être davantage à une utilisation sur périphériques mobiles. D'autant plus que le titre n'est pas des plus gourmands, amenant ainsi à comprendre un peu mieux pourquoi son taux d'adoption et le montant de ses revenus générés sur mobiles et tablettes apparaît de plus en plus grand.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus