Foxconn, sous-traitant d'Apple, remplace 60.000 ouvriers par des robots

Par , publié le
Économie Le logo du fabricant chinois Foxconn.
Le logo du fabricant chinois Foxconn.

Le chiffre est impressionnant : le sous-traitant d'Apple et de Samsung entre autres, Foxconn, a annoncé avoir remplacé 60.000 de ses 110.000 employés par des chaînes automatisées.

Le Taïwanais Foxconn, sous-traitant d'Apple mais aussi de Samsung, a annoncé samedi avoir remplacé plus de la moitié de ses 110.000 employés de l'usine de Kunshan (Chine) par des robots.

Foxconn réfute une mise au chômage massive

Pour autant la société, dans un communiqué relayé par la BBC, ne veut pas que soit suspectée une vague massive de licenciements : "Nous utilisons la force des robots et d'autres technologies d'assemblage pour remplacer les tâches répétitives effectuées avant par nos employés. Grâce à des formations, nous permettrons à nos employés de se concentrer sur des tâches plus complexes, comme la recherche et le développement ou le contrôle de qualité".
Mais force est de constater que les ventes d'iPhone sont en perte de vitesse, et l'avenir proche ne devrait pas désamorcer ce déclin. Dès lors, comment ne pas être amené à penser qu'une partie plus ou moins large de ces 60.000 employés remplacés a été purement et simplement poussée vers la porte ?

Ces dernières années, Foxconn n'avait pas manqué d'être vertement critiquée pour la façon dont elle traite ses ouvriers; souvenez-vous des nombreux suicides recensés il y a 6 années de cela. En 2012, Apple l'avait contrainte à conclure un accord portant sur la sécurité et le temps de travail pour ses employés.

Kunshan, ville acquise aux nouvelles technologies

A ce jour, à Kunshan, 2 habitants sur 3 sont ouvriers, et la ville est occupée presque à moitié d'usines. Le Figaro relaie les propos d'un porte-parole de la ville au quotidien chinois South China Post, et qui voit l'arrivée des robots d'un bon oeil, permettant un coût du travail réduit. Et insistant pour affirmer que d'autres usines allaient emboîter le pas à Foxconn.

Crédits photos : 360b / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus