Essonne : les assises d'Évry pour le meurtrier présumé de Clément

Par , publié le | modifié le
France La Cour d'Assises de Colmar (Haut-Rhin).
La Cour d'Assises de Colmar (Haut-Rhin).

Le meurtrier présumé de Clément, tué en avril 2012 pour un regard qu'il n'aurait pas lancé à son agresseur supposé, est aujourd'hui jugé aux assises d'Évry. Il encourt la prison à perpétuité.

Les faits remontent à avril 2012. Alors que deux amis d'enfance discutent dans une voiture, elle-même garée dans une impasse à Angerville (Essonne), plusieurs coups de feu se font entendre. Le prénommé Clément, 24 ans, décède après avoir reçu une balle dans la tête.

Un mois plus tôt, Clément et Youssef, son futur meurtrier présumé, avaient connu un échange animé après que le premier ait salué le second "sans le regarder dans les yeux". C'est Farouk, un ami de Clément n'ayant physiquement pas été touché par la fusillade, qui rapporte les faits. Deux ans plus tôt, il avait lui aussi connu un accrochage avec ce même Youssef pour "une histoire de regards".

Meurtre de Clément : la victime aurait salué son futur agresseur présumé "sans le regarder dans les yeux"

L'accusé s'est défendu d'avoir tiré les coups de feu mortels, en ayant ainsi indiqué n'avoir occupé les lieux qu'une demi-heure avant la fusillade pour se procurer du cannabis. Et qu'il était déjà de retour au centre lorsque Clément a été abattu. On notera également, via Le Figaro avec agences, que l'arme ayant servi à tuer Clément n'a pas été retrouvée depuis.

Assises d'Évry : la réclusion criminelle à perpétuité en vue

Pour Me Jacques Bourdais, avocat des parents de la victime s'exprimant sur l'accusé, "ses variations dans son emploi du temps le soir des faits, son incapacité à justifier l'importance de résidus de tirs retrouvés sur ses vêtements et dans sa voiture, ne laissent pas de doute sur sa culpabilité". En ajoutant qu'"il semblerait que ce n'est pas Clément qui était visé, mais plutôt son ami sur fond de trafic de stupéfiants". Me Éric Dupond-Moretti, avocat de la défense, n'a quant à lui pas souhaité communiquer pour le moment. Youssef, jugé aux assises d'Évry pour homicide, encourt la prison à perpétuité. Il est attendu que le verdict du juge soit délivré vendredi.

Partager cet article

Pour en savoir plus