Ennuis judiciaires, fiscaux : Jean-Marie et Marine Le Pen portent plainte

Par , publié le
Politique
Jean-Marie et Marine Le Pen.

"Dénonciation calomnieuse" pour le père, "faux intellectuel" pour la fille : deux dossiers incitent les Le Pen à porter plainte.

D'après le JDD, les Le Pen père et fille portent plainte. La première a été déposée il y a quelques jours par le co-fondateur du FN à l'encontre du président de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP); la seconde devrait l'être demain par sa fille Marine pour "faux intellectuel" envers la directrice de l’Office européen de lutte antifraude (Olaf) et le secrétaire général du Parlement européen.

Jean-Marie Le Pen, une plainte pour "dénonciation calomnieuse"

Cette plainte, assortie d'une constitution de partie civile, a été déposée lundi dernier, selon l'avocat Me Frédéric Joachim. Au JDD, il confirme qu'elle vise Jean-Louis Nadal, de la HATVP. Il y a un an, l'institution s'était montrée soupçonneuse à l'endroit d'un somme de 600.000 euros provenant de Cotelec, le micro parti de Jean-Marie Le Pen, et versée sur son compte en banque. Il s'agirait selon la Haute Autorité d'un emprunt ayant eu pour but d'acquérir en 2012 son domicile de Rueil-Malmaison, dans les Hauts-de-Seine.

Au mois de février 2016, M. Le Pen avait dans un communiqué déclaré avoir contracté cet emprunt en vue de la campagne électorale européenne dans la circonscription Sud-Est où il a été élu en mai 2014. Cette somme, il affirme l’avoir depuis remboursée à Cotelec. Selon lui, la manoeuvre de la HATVP vise à "ruiner les ambitions présidentielles" de sa fille; le président d'honneur du FN se dit "harcelé".

Marine Le Pen, un "faux intellectuel"

Quant à sa fille, elle devrait donc déposer plainte auprès du parquet de Bruxelles dans l’affaire des assistants parlementaires européens. Le motif, "faux intellectuel" contre la directrice de l’Office européen de lutte antifraude (Olaf) et le secrétaire général du Parlement européen, Klaus Welle.

Transmise au parquet de Paris, l’enquête ets à l'origine, il y a quelques semaines, de l’ouverture d’une nouvelle information judiciaire pour abus de confiance, recel, escroquerie en bande organisée, faux et usage de faux, et travail dissimulé. L'avocat de Marine Le Pen dénonce une présumée "collusion" entre l'institution européene et l’Olaf, dont il demande à voir le rapport. Le plainte vise plus précisément un courrier adressé par Marine Le Pen à Klaus Welle pour lequel elle aurait reçu un accusé de réception de l’Olaf, explique Me Marcel Ceccaldi.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article