Le centre pour SDF du 16e arrondissement de Paris maintenu par décision de justice

Par , publié le
France Immeuble du 16e arrondissement de Paris
Immeuble du 16e arrondissement de Paris

La justice vient de débouter les associations de riverains qui souhaitent faire annuler le projet de centre de réinsertion pour SDF prévu dans le 16e arrondissement.

Le climat ne semble pas prêt autour du projet de centre d’accueil pour SDF prévu dans le 16e arrondissement de Paris à la lisière du bois de Boulogne. Un projet très controversé, surtout auprès des habitants du très chic quartier parisien qui tentent tous les recours possibles afin de faire annuler la construction de l'établissement.

Ces derniers viennent de perdre une première bataille juridique puisque le tribunal administratif de Paris vient de débouter leur demande de suspension du projet.

La justice déboute les habitants du 16e

La décision du tribunal administratif a été reprise par le site FranceTvInfo. Dans son jugement, la justice indique que la construction du centre d’hébergement n’entraînerait « aucune modification significative du site classé », argument avancé par les riverains.

Le tribunal a également apporté son soutien à la mairie de Paris rappelant « l’importance de l’intérêt public poursuivi par le projet ».

Vers un appel de la décision

Si les habitants du quartier ont été déboutés, le combat judiciaire ne s’arrêtera certainement pas à ce premier jugement. Les syndicats de copropriété de plusieurs immeubles voisins et la Coordination pour la sauvegarde du bois de Boulogne, à l’origine de cette procédure, ont la possibilité de faire appel de cette décision. Il y a fort à parier que cela sera le cas tant le projet fait l’unanimité contre lui dans le quartier.

Le centre de l’association Aurore devrait permettre d’accueillir 200 personnes en situation précaire au total. Les riverains craignent que ce dernier ne devienne un « nouveau Sangatte » et ont lancé en mars dernier une pétition lors de l’officialisation du projet. Cette dernière a recueilli 40.000 signatures. On se souvient également de la réunion municipale exceptionnelle qui avait été émaillée de quelques incidents opposants les habitants du 16e et certains élus et porteurs du projet.

Crédits photos : Vincent de Groot / Wikimedia Commons

Partager cet article

Pour en savoir plus