Bretagne : des manifestants opposés à des projets miniers

Par , publié le
France Wagonnets de mines
Wagonnets de mines

Samedi, entre 700 et quelque 1.000 personnes ont manifesté à Guingamp en signe d'opposition à des projets de prospection minière en Bretagne.

Comme à leur habitude, les organisateurs délivrent des chiffres plus conséquents que les autorités, avec ainsi, selon les premiers, 700 manifestants s'étant opposés samedi à Guingamp à des projets miniers en Bretagne, contre près d'un millier pour les gendarmes.

Cette manifestation, initiée par le collectif "Douar Didoull" signifiant "Terre sans trou" en langue bretonne, a rassemblé aussi bien des associations de défense de l'environnement que des élus et des syndicats. L'origine de ce mouvement, la délivrance, en septembre dernier, d'un permis des recherches (dit de Loc-Envel) à la société Variscan Mines.

Projets miniers en Bretagne : des manifestants contre l'exploration des Côtes d'Armor

Une autorisation, nous apprend Le Figaro, figurant dans un arrêté du ministère de l'Économie et qui vise donc à permettre à Variscan Mines de sonder, pour une durée de cinq ans, une superficie totale de quelque 336 km² comprenant vingt-cinq communes des Côtes d'Armor. Des explorations qui devraient principalement concerner le tungstène, le cuivre, l'étain, le zinc et l'or.

La peur d'une pollution aussi large que le château d'eau de la Bretagne

Un adhérent au collectif ajoute qu'"un autre permis, dit de Silfiac, concerne 34 communes, principalement dans le Morbihan". Les responsables de "Douar Didoull" déclarent être "opposés à cette exploration, qui se fera soit par voie aérienne - avec des survols d'hélicoptère qui émettront des ondes dont on ne connaît pas l'impact sur la santé - ou par forage, jusqu'à 1.500 mètres de profondeur, avec des produits polluants". Avec comme notable crainte la pollution "d'une zone que l'on peut considérer comme le château d'eau de la Bretagne". Une autre manifestation est d'ores et déjà prévue pour se tenir le 14 novembre prochain à Landivisiau, dans le Finistère, "avec l'ensemble des collectifs de Bretagne opposés aux projets inutiles et imposés". L'un d'entre eux (concernant l'installation d'une centrale au gaz à Landivisiau) ayant d'ailleurs déjà fait l'objet de plusieurs manifestations.

Crédits photos : xandert / morgueFile

Partager cet article

Pour en savoir plus