Australie : 800 millions d'euros de méthamphétamine saisis, un record au pays

Par , publié le
International Photo d'illustration. De la méthamphétamine.
Photo d'illustration. De la méthamphétamine.

Les autorités australiennes viennent de saisir pour 800 millions d'euros de méthamphétamine liquide, un record dans l'histoire du pays.

On apprend en ce lundi que l'Australie a saisi pour 800 millions d'euros de méthamphétamine liquide. Le ministre australien de la Justice Michael Keenan a qualifié cette opération comme la plus grande saisie de méthamphétamine liquide observée de toute l'histoire du pays.

Nos confrères du Point rapportent que la drogue était dissimulée en majorité dans des coussinets de soutiens-gorges et que l'intervention des autorités a également donné lieu à l'arrestation de quatre individus, trois Hongkongais et un Chinois. M. Keenan a précisé que "ce sont 3,6 millions de doses individuelles d'ice qui sont ainsi retirées des rues, pour une valeur à la revente de 1,26 milliard de dollars australiens".

Méthamphétamine liquide : la plus grande prise de toute l'histoire de l'Australie

Le commandant Chris Sheehan, officiant au sein de la police fédérale australienne, a quant à lui fait savoir que cette saisie record tient son origine d'une inspection, conduite en décembre à Sydney, d'un conteneur d'origine chinoise qui venait de Hong-Kong : "Ce conteneur était rempli de coussinets de soutiens-gorges, à l'intérieur desquels étaient dissimulés 190 litres de méthamphétamine liquide".

Une drogue majoritairement cachée dans des coussinets de soutiens-gorges

À partir de là, la police fédérale a été mise au courant de cette découverte par la police aux frontières, avant de lancer une opération qui conduira à de nouvelles saisies en cinq locations de Sydney. Les enquêteurs ont ainsi trouvé 530 litres supplémentaires de méthamphétamine contenus dans des œuvres d'art. En janvier, une arrestation a été prononcée dans le cadre de cette affaire (un Hongkongais de 33 ans) et deux autres personnes ont été interpellées (une femme de 52 ans et un Chinois de 59 ans). Et pour le commandant Sheehan, ces individus ne feraient pas de la figuration dans ce trafic : "Nous pensons que les personnes arrêtées n'étaient pas des petits joueurs, mais des gros poissons de ce réseau criminel".

Crédits photos : Kaesler Media / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus