Apple part (encore) en guerre contre Samsung et le Galaxy SIII

Par , publié le | modifié le
Tech Apple Store ne peut employer des salariés de nuit
L'entrée d'un Apple Store

Apple lance encore une procédure contre Samsung, sur le Galaxy S3 pour violation de brevets.

Disponible depuis peu en France, le Samsung Galaxy S3 doit encore s’inviter dans les rayons américains, ce qui ne sera pas chose facile. En effet, Apple vient de lancer une injonction contre la vente du téléphone sur le marché américain. Le créateur de l’iPhone prétend que le S3 viole deux de ses brevets et dit que le combiné est juste de couleur différente par rapport au Galaxy Nexus, lequel a aussi été l’objet de disputes entre les deux constructeurs.

Apple a déposé une requête auprès du tribunal cette semaine. De son coté, Samung se dit prêt à fermement rejeter toute attaque de la part d’Apple et veut montrer à la justice que le Galaxy S3 est innovant et unique. Le Galaxy S3 doit sortir le 21 juin aux Etats-Unis. Samsung assure que le lancement et la vente du téléphone sur le territoire américain auront bien lieu comme prévu.

Cette dispute est le dernier chapitre d’une longue histoire de poursuites judiciaires entre les deux entreprises. Plus d’une trentaine de plaintes ont été enregistrées lors de ce long combat dans une dizaine de pays comme l’Allemagne ou l’Australie. Le mois dernier, les deux PDG ont été invitées à se rencontrer pour essayer de trouver une solution au problème mais cela n’a mené à rien.

Apple enfonce le clou et prétend que la collection Galaxy de Samsung en terme de smartphones et tablettes sont des pâles copies du design de l’iPhone et de l’iPad. La marque à la pomme a déjà lancé des poursuites afin de les interdire à la vente. Le constructeur coréen est désormais le plus gros constructeur de smartphones au monde et a répliqué à ces attaques en affirmant que son brevet sur la technologie 3G a aussi été violé par Apple. L’an dernier, Samsung a sorti une version modifiée de son Galaxy Tab, entraînant une action en justice de la part d’Apple.

Partager cet article

Pour en savoir plus