Amendes radar : Les automobilistes peuvent désormais contester les PV en ligne

Par , publié le
France
Un radar (photo d'illustration)

Les automobilistes peuvent désormais se rendre sur le site de L'ANTAI pour contester les PV en ligne.

Ils sont, peut-être malheureusement en faites-vous partie, quatorze millions d’automobilistes à avoir été flashés l’année dernière par un radar automatique, ou un radar de feu rouge. Sur ces 14 millions de personnes très certainement mécontentes, 2 millions-et-demi de personnes ont fait l’objet d’une contestation.

Des contestations qui se font généralement par lettre recommandée, et dans un délai de 45 jours, rendant la tâche assez laborieuse. Depuis lundi, il est désormais possible de remplir un formulaire en ligne pour contester des PV. Une démarche allant "dans le sens de la dématérialisation" explique Maitre Franck Samson. "Les photographies sont toujours contestables dans la mesure où on ne peut jamais identifier le conducteur en infraction. Il y a donc tout intérêt à contester et à utiliser cette technique de contestation. C'est d'ailleurs une bonne chose parce qu'elle facilite l'accès au droit aux personnes puisque si vous contestez, vous ne perdrez pas les points."

Payer avant de contester

Le nouveau formulaire ne dispense pas cependant de payer les amendes. L’objectif pour les automobilistes étant plus de ne pas perdre de points: "Pour avoir le droit de se défendre, il faut payer en avance. Mais c'est le principe! Vous versez une consignation, généralement de 135 euros, et ensuite, vous avez accès à votre tribunal » déclare l’avocat au Barreau de Paris et expert du Code de la Route dans un entretien accordé à France Info.

Le site ANTAI pour contester les amendes

Pour avoir accès à ce formulaire en ligne, les automobilistes devront se rendre sur l’Agence Nationale de Traitement Automatisé des Infractions (ANTAI). Il a été mis en place par le ministère de l’Intérieur, afin de faciliter les paiements des amendes.

Crédits photos : PRESS AND CO/phototélé.com

Partager cet article