Yvelines : le port du jogging interdit dans un lycée, une mesure contestée

Par , publié le
Actualité
Photo d'illustration. Des lycéens.

Survêtement interdit en classe au lycée Condorcet de Limay. Les élèves risquent une après-midi de retenue, mais de nombreux parents s'opposent à cette mesure.

A Limay (Yvelines), le port du jogging est prohibé dans les salles de classe. La mesure est présente dans le règlement depuis le mois de mai de cette année, mais c'est réellement depuis cette rentrée scolaire qu'elle est strictement appliquée. Et tout élève qui manquerait à cette consigne est sous le coup d'une heure de retenue.

Une mesure "ridicule" et "inutile" pour la FCPE

Et certains élèves ont déjà fait les frais de cette nouvelle consigne. L'un d'eux s'insurge dans les colonnes du Parisien : "Je ne suis pas d'accord avec ça. On doit pouvoir s'habiller comme on veut à l'école tant qu'on n'exagère pas". Et il n'y a pas que les lycéens qui s'en plaignent, toujours auprès du quotidien : "Sur le fond, ce texte va à l'encontre de la liberté des élèves. Je comprends certaines interdictions dans les établissements scolaires, mais là, non ! Sur la forme, le règlement est appliqué de façon injuste. Certains élèves sont sanctionnés, d'autres non. C'est inégalitaire", s'indigne une mère d'élève, Bouchra En-Nadi.

Même son de cloche parmi les adhérents de la Fédération des parents d'élève (FCPE) du lycée Condorcet. Selon eux, interrogés par L'Express, la mesure est "ridicule" et "inutile".

Elèves et parents sur la même longueur d'ondes

Pour Carole Marie-Rose, leur représentante, "Cette interdiction fait beaucoup de bruit depuis la rentrée et crée un climat de tension. C'est une atteinte à la liberté du choix vestimentaire (...) Tant que les élèves sont propres et présentent une tenue correcte, cela ne devrait pas poser de problème".

Le Parisien rapporte des propos du ministère de l'Education, qui indique que "Généralement, les règlements intérieurs des lycées incluent la question de la tenue correcte, décente, adaptée". Des termes qui laissent libre place à de nombreuses interprétations.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus