Windows 10 : Microsoft revoit ses objectifs à la baisse

Par , publié le | modifié le
Tech Aperçu de Windows 10
Aperçu de Windows 10

Alors qu'il prévoyait d'équiper un milliard d'appareils de son Windows 10 d'ici 2018, la géant de l'informatique Microsoft a annoncé que cet objectif ne pourra vraisemblablement pas être atteint dans ce délai.

Lancé le 29 juillet dernier, Windows 10 a connu un démarrage en trombe, avec ainsi 14 millions d'appareils équipés au premier jour de sa commercialisation. Le dernier système d'exploitation d'exploitation en date de Microsoft a depuis connu des fortunes diverses, entre domination temporaire et collecte indésirée et décriée d'informations chez l'utilisateur.

La firme de Redmond avait assez tôt annoncé son objectif d'un milliard et demi d'appareils équipés d'ici 2018. Un but qui apparaissait réalisable en raison notamment de la gratuité de la mise à niveau pour les possesseurs de Windows 7/8/8.1, à condition cependant que le passage au nouvel OS s'effectue avant la fin de ce mois.

Microsoft : le milliard pour Windows 10 retardé ?

Microsoft semble cependant rencontrer des difficultés d'implantation, au point d'envisager désormais un délai plus long pour atteindre un parc installé d'un milliard de machines. Vendredi, une porte-parole de la société a ainsi déclaré par voie de courriel qu'"en raison du recentrage de nos activités dans les téléphones, cela va prendre plus longtemps que jusqu'à l'exercice 2018 pour atteindre notre objectif d'un milliard d'appareils actifs". Sans toutefois annoncer de nouvelle échéance.

350 millions d'appareils déjà équipés

Rappelons cependant qu'avec 350 millions d'appareils déjà équipés de Windows 10, Microsoft vient d'enregistrer avec son nouvel OS le taux d'adoption le plus rapide de tous ses systèmes d'exploitation. La firme américaine se veut dans le même temps très peu présente sur le marché des smartphones, avec une part de marché ainsi estimée à 0,7% au premier trimestre 2016.

En ayant annoncé, en 2013, son intention de racheter Nokia pour 7 milliards de dollars dans le vraisemblable but de concurrencer iOS et Android, Microsoft s'est engagé dans une délicate voie l'ayant depuis conduit à supprimer de nombreux emplois. Fin mai, on apprenait 1.850 nouvelles suppressions d'emplois allaient être opérées pour "rationaliser" la division smartphones de Microsoft. Son patron Satya Nadella avait alors indiqué que les efforts du groupe allaient être concentrés "là où nous pouvons faire une différence".

Crédits photos : Microsoft

Partager cet article

Pour en savoir plus