Vitamine D : une consommation particulièrement profitable aux sportifs

Par , publié le
Santé Photo d'illustration. De la vitamine en gélule.
Photo d'illustration. De la vitamine en gélule.

Une étude récemment parue indique que les sportifs pourraient prévenir des fractures de fatigue en consommant de la vitamine D.

Les vertus déjà connues de la vitamine D sont significatifs. En septembre dernier, on apprenait ainsi que sa consommation revêtait un caractère non négligeable dans le combat contre le déclin cognitif. Et en novembre, une autre étude nous rapportait que des carences en vitamine D pouvaient favoriser des risques cardiovasculaires.

Une autre enquête, dont les résultats sont récemment parus au sein de la revue Journal of Foot and Ankle Surgery, révèle quant à elle que les personnes exerçant une activité physique régulière auraient fort à gagner à consommer de la vitamine D. Et ce en raison de fractures de fatigue survenant en situation de carence.

Sportifs : une consommation de vitamine D pour prévenir des fractures de fatigue

Ces fractures surviennent généralement après des efforts sportifs d'une forte intensité, pendant lesquels les os ont été continuellement sollicités et soumis à un stress élevé. Et afin de vérifier l'incidence de la vitamine D sur ces blessures, des chercheurs ont fait appel à 124 personnes atteintes de fractures de fatigue vérifiées. En s'intéressant par la même occasion à leurs dossiers médicaux sur une période de trois ans s'étalant de 2011 à 2014.

États-Unis : une majorité de patients sous les recommandations établies

La concentration sanguine de vitamine D a ensuite été mesurée chez un peu moins de la moitié des participants (53), et ce trois mois après qu ceux-ci aient été diagnostiqués favorables à une fracture de fatigue. Sur la base des recommandations américaines quant à une concentration de vitamine D comprise entre 40 ng/ml et 80 ng/ml, il est apparu des carences chez 80% des membres de ce groupe. Les scientifiques estiment ainsi que la plupart des sportifs concernés par des fractures de fatigue présentent un recours insuffisant à la vitamine D. John R Miller, signataire principal de l’étude qui tend cependant à relativiser les résultats obtenus, explique qu'il lui apparaissait important d'initier un dialogue sur le sujet entre les parties concernées : "Avec ces travaux, nous voulions encourager la discussion entre médecins et patients au sujet des bénéfices de la vitamine D pour les individus très actifs."

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus