Violences policières : une campagne de la CGT agace les policiers

Par , publié le
France L'affiche du syndicat CGT sur les violences policières.
L'affiche du syndicat CGT sur les violences policières.

Une organisation de la CGT a lancé une campagne contre les violences policières. Une affiche délibérément choquante a déclenché la colère chez les policiers et le ministre de l'Intérieur.

Après les différents scandales récents de violences policières, notamment contre les jeunes, une branche du syndicat CGT a lancé une campagne volontairement choquante afin de riposter contre les violences commises par les forces de l'ordre. Une affiche a notamment déclenché l'ire des syndicats de police et de Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur et chef de la police.

Une affiche volontairement choquante

L'affiche, réalisée par le syndicat Info'com CGT (salariés de l'information et de la communication) et publiée sur leur site internet, présente un sol pavé maculé de sang, un insigne de la compagnie de CRS et une matraque. Un texte disant "stop à la violence" et un message court mais percutant rappelle que : "La police doit protéger les citoyens et non les frapper !".

Sur le site internet, le syndicat précise l'origine de cette campagne : "LOI-TRAVAIL : STOP AUX VIOLENCES POLICIÈRES". "Un pouvoir politique sur les dents et des forces de l'ordre qui font du zèle, on ne compte plus les excès de la police qui veut mater les jeunes qu'ils soient lycéens, étudiants… Ne laissons pas faire et ripostons si besoin à ces méthodes et le bruit des bottes !"

Le syndicat Info'com CGT dénonce à travers de cette campagne les tensions de plus en plus grandissantes entre les manifestants et les forces de l'ordre, notamment dans leur lutte contre le projet de loi du travail. De nombreuses vidéos choquantes de violences policières gratuites, notamment contre des étudiants, ont récemment scandalisé la population française et créé un fossé avec les forces de l'ordre.

Violente réaction chez les policiers et le ministre de l'Intérieur

Deux syndicats de police n'ont pas tardé à réagir violemment à cette campagne et menacent de porter plainte contre la CGT.  Le principal syndicat policier, SCSI-CFDT, a ainsi dénoncé une "affiche de la honte" et précise que "C'est faire injure aux milliers de policiers et gendarmes blessés ou tués dans l'exercice de leur fonction".

Le second syndicat majoritaire dans les rangs des policiers parle lui d'un "appel abject à la haine" et demande lui aussi à ce qu'une plainte soit déposée. Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur a également haussé le ton après avoir visualisé cette affiche qui selon lui met "gravement en cause la police nationale".

Partager cet article

Pour en savoir plus