Vente de musique : le CD encore majoritaire en France mais une marge réduite

Par , publié le
Culture
Photo d'illustration. Deux CD.

Si, en 2016, le CD est restée la plate-forme majoritaire pour la vente de musique en France, il apparaît que le disque compact a perdu 10% d'autorité en un an.

On peut le dire démodé, dépassé, encombrant, plus dans l'air du temps. Il n'en demeure pas moins que le CD est resté, l'année dernière, le support privilégié pour la vente de musique en France. Avec une proportion affichée de 55%, le disque compact apparaît cependant en recul par rapport à 2015, où son influence dans les ventes était en effet 10% plus important.

Le téléchargement se veut un rival de poids, mais il serait possiblement plus exact de cibler le streaming, ou lecture en ligne. Des sites tels que Deezer ou Spotify offrent ainsi, moyennant chacun un abonnement mensuel premium de 9,99 euros, l'accès à un catalogue conséquent de titres musicaux au format dématérialisé.

Le CD perd 10% d'influence en France sur un an

Cité par nos confrères du Parisien, le chef du Syndicat national de l'édition phonographique Guillaume Leblanc estime que la part de marché du CD n'a pas fini de s'effriter : "Le marché n'est pas encore à 50 % CD, 50 % digital mais on n'en est pas loin".

Une prévision à laquelle il semble assez facile d'adhérer quand on apprend qu'en 2016 en France, la musique en streaming a connu une hausse de 55% par rapport à l'année précédente, pour un total de 28 milliards d'écoutes relevées l'an passé. Pour le PDG d'Universal Olivier Nusse, "on a dû dépasser les 4 millions d'abonnés aux sites de streaming en 2016".

Pour Warner, il reste 10 ans à vivre au compact disque

Peut-on aller plus loin et se permettre de prédire avec une certaine crédibilité la fin totale du CD à terme ? Pour le patron de Warner en France Thierry Chassagne, "c'est inéluctable. Au niveau mondial, le streaming est la première source de revenus pour notre société de production. En France, ce sera la fin du CD dans cinq ans à huit ans. Même si on a encore un gros réseau de distribution chez nous, contrairement à d'autres pays."

Crédits photos : Pixabay / CC0 Public Domain

Partager cet article