Valérian : le prochain Besson sera tourné en France

Par , publié le
Cinéma
Luc Besson sur la plateau de "Malavita"

Dans un copieux message publié sur sa page Facebook, Luc Besson annonce que l'adaptation cinématographique de la bande dessinée "Valérian" pourra être tournée en France, et ce grâce à l'adoption prochaine d'un texte de loi par l'Assemblée nationale.

Luc Besson semble être soulagé. Son prochain projet cinématographique, l'adaptation de la bande dessinée Valérian, connaîtra l'honneur d'être tourné en France. C'est ce que le réalisateur a ainsi annoncé sur sa page Facebook, au travers d'une longue intervention où il a tout d'abord expliqué l'origine de cette possibilité.

"Un nouveau texte de loi s'apprête à être voté à l'Assemblée Nationale. Grâce à ce nouveau texte, Valérian pourra se tourner en France. C'est une formidable nouvelle pour l'économie française car le film va générer un millier d'emplois et dépenser sur le territoire plusieurs dizaines de millions d'euros."

Luc Besson : "Valérian pourra se tourner en France" grâce à un "nouveau texte de loi"

Pourtant, à en croire le principal intéressé, ce texte de loi renfermerait une nouvelle de dimension supérieure : "La meilleure nouvelle, c'est que les films français vont bénéficier d'un crédit d'impôts de 30%, au lieu de 20% initialement." En ajoutant, si l'on estimait l'écart peu significatif, qu'"à cause de ces 10% de différence, 35 films français se sont délocalisés en 2014 et dans les six premiers mois de 2015, ce sont 39 films qui sont partis se tourner à l'étranger."

"Un jour historique" pour le réalisateur de "Lucy"

Luc Besson, qui parle d'"un jour historique" pour qualifier ce rendez-vous prochain ("dans quelques semaines") où ce texte de loi sera finalement adopté, se réjouit à l'avance des conséquences : "Les producteurs français n'auront plus aucun prétexte pour se délocaliser. Fini 'les-visiteurs-en-Hongrie' ou "la-belle-et-la-bête-en-Allemagne !'  Pire encore : 'La French' (sur le milieu marseillais) tourné en Belgique !" Tout en reconnaissant et en se désolant que, "cette année, faute de financement, chez Europacorp, nous avons aussi craqué. Après plus de 50 films tournés en France (Lucy, Taken, Transporter etc.) deux films à nous se sont tournés à l'étranger. Et ça fait mal au ventre..." En achevant son message sur une note elle aussi optimiste : "Le cinéma français est reconnu dans les plus grands festivals et nos artistes et techniciens font partie des meilleurs au monde. Nous avons maintenant un peu d'oxygène pour continuer. À nous de prouver que nous méritions tous ces efforts."

Crédits photos : © Phototélé / Canal + / Jessica Forde

Partager cet article

Pour en savoir plus