Une délégation de Corée du Nord participera au forum de Davos

Par , publié le
Économie Le bâtiment qui accueille le Forum économique de Davos, ici en 2015.
Le bâtiment qui accueille le Forum économique de Davos, ici en 2015.

Pour la première fois depuis 18 ans, une délégation nord-coréenne fera le déplacement à Davos à l'occasion du Forum économique.

Du 20 au 23 janvier prochain se tiendra le Forum économique mondial de Davos, en Suisse. La porte-parole de l'événement a confirmé la venue d'une délégation de cadres des autorités de Corée du Nord, un fait qui ne s'était pas produit depuis 18 ans.

Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères à Davos ?

La liste des participants n'est pas encore connue. Mais selon l'agence de presse Yonhap (Corée du Sud), cette délégation pourrait être emmenée par le ministre des Affaires étrangères, Ri Su-yong. Proche de Kim Jong-un, il fut l'ambassadeur de la Corée du Nord en Suisse et représentant de son pays auprès de l’ONU à Genève.

Comment sonder cette présence dans un événement qui apparait à travers le monde comme un concentré de capitalisme ? Il pourrait s'agir, selon les spécialistes, d'un premier pas en direction d'un changement des mentalités à la tête de la dictature.

Kim Jong-un en faveur d'un développement économique

Il y a peu, l'homme fort de Pyongyang a évoqué l'idée que le "développement économique pourrait s’imposer comme une priorité forte de son futur agenda", nous apprennent le quotidien économique Les Echos. Et au premier jour de l'année il a, via les medias, parlé économie et qualité de vie avant même d'évoquer les enjeux militaires et diplomatiques, ce qui d'ordinaire constituait la priorité de ses communications : "Parmi ses millions de tâches pour la Nation, le Parti des travailleurs de Corée a pour priorité absolue l’amélioration du niveau de vie.  Nous devons provoquer la reprise du développement économique".

Et à l'occasion de la tenue en mai prochain du Congrès de Travail, le premier en 36 ans en Corée du Nord, Kim Jong-un devrait révéler les principaux points de sa politique à venir, tout en procédant à un remaniement parmi les cadres dirigeants du pays. De là à prévoir un séisme dans la façon de mener le pays au niveau économique, il y a encore un gouffre, néanmoins.

Crédits photos : Boris-B / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus