Un ministre japonais renonce à son salaire

Par , publié le
Pollution Goshi Hosono

Pour assumer une faute commise par son ministère, Goshi Hosono, restera sans salaire jusqu'à la fin de son mandat.

Des employés du ministère japonais de l’Environnement s’étaient débarrassé de terre contaminée par la radioactivité de Fukushima sur un terrain vague, sans précaution aucune. Le ministre, Goshi Hosono, du Parti Démocrate, a ainsi décidé de ne plus prendre de salaire jusqu’à la fin de son mandat.

Les indemnités salariales dont se prive le ministre s’élèvent à près de 13000 euros par mois. « J’ai une lourde responsabilité en tant que chef de ce ministère » a-t-il déclaré, également en tant que chargé de la gestion de l’accident de Fukushima. Les employés fautifs ont également été sanctionnés.

La terre contaminée, récupérée depuis, avait été envoyée par un habitant de la ville de Fukushima afin qu’elle soit analysée. Si le niveau de radiation du colis était faible, un employé avait décidé de se débarrasser de la terre dans un terrain vague au nord-est de la capitale du Japon.

Partager cet article

Pour en savoir plus